Deux voies

Posté par foassurances le 1 février 2007

Les accords NCS (nouveau contrat social) ont été signés le 21 décembre 2006 à la MACIF par la seule CFE-CGC. Alors que le NCS est rejeté par la majorité des salariés qui étaient encore en grève le 19 décembre, cette signature est inacceptable. Les autres organisations syndicales disposaient de 8 jours pour faire opposition entre noël et le jour de l’an, une période peu favorable aux rencontres intersyndicales !

Mais encore fallait-il que les accords NCS soient notifiés à tous les syndicats. Or notre fédération, la FEC-FO n’a jamais reçu notification des accords. Nous nous en sommes étonnés par lettre recommandée auprès de la MACIF dont la réponse est vraiment stupéfiante. En guise de preuve de notification, la MACIF nous a communiqué copie de celle qu’elle avait adressée à la CFE-CGC ! Pas étonnant que nous le l’ayons jamais reçue.

Le 23 janvier 2007, s’est tenue à Niort une conférence qui a réuni des délégués FO et des délégués CGT. Nous n’étions plus fin décembre pendant les congés. Cette fois-ci les salariés ont commencé à faire l’expérience de l’individualisation. Ils se demandent comment réagir quand on leur notifie une classification ou qu’on leur fixe des objectifs à atteindre qui opposent les salariés les uns aux autres.

Ceci a été au coeurs des débats de la conférence de Niort dont l’appel fait l’objet d’un article précédent et qui a recueilli l’accord de la CGT MAIF.

Deux voies s’offrent aux salariés et aux organisations syndicales.

La première, c’est celle des recours individuels, celle des refus, par lettre recommandée individuelle, des modifications des contrats de travail. Cette voie risque de conduire, comme on l’a vu à Generali, au plan de licenciements collectifs. Nous ne voulons pas de cette voie ni à Generali (voir la rencontre unitaire du 28 janvier), ni à la MACIF !

La deuxième, c’est celle de l’opposition syndicale collective et unie. Elle est possible sur le plan juridique puisque le délai d’opposition n’est pas encore ouvert. Elle est possible sur le plan de la mobilisation. Mais alors il faut l’unité sur des revendications précises.

Cette deuxième voie c’est celle qui a été ouverte le 23 janvier 2007 à Niort, à la MACIF comme à la MAIF. C’est d’ailleurs dans l’unité de FO et de CGT que l’appel de la conférence a été diffusé à la MAIF.

Les débats de la conférence ont mis en évidence la nécessité de revendications précises qui ont été définies. Retour au statut collectif initial, annulation des accords NCS à la MACIF, retrait de la NDS à la MAIF et maintien des grilles indiciaires de salaire et de l’avancement automatique à l’ancienneté.

Cette voie de la défense des droits collectifs est ouverte. Ceci est vrai dans d’autres entreprises et d’autres secteurs dans nos branches d’activité, nous y reviendrons. La section fédérale met toutes ses forces dans cette direction.

compteur xanga

Une Réponse à “Deux voies”

  1. foassurances dit :

    Vous pouvez nous laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus