La voie est ouverte pour la reconquête de nos droits collectifs

Posté par foassurances le 25 septembre 2007

Retour à l'accueil Revenir à la page d’accueil

Il y avait plusieurs centaines de participants à la manifestation nationale du 25/09/07 devant la FFSA à Paris ; parmi eux des salariés de province partis très tôt ce matin. De nombreux bureaux ont annoncé qu’ils seraient en grève même s’ils ne pouvaient pas rejoindre la manifestation.

La Fédération des Employés et Cadres de FO était venue apporter son soutien. Ainsi que l’Union Départementale FO de Paris.

Bien que la responsabilité de cette journée était assurée par la section fédérale FO des assurances, des représentants syndicaux CGT étaient présents.

Les quatre fédérations patronales ont chacune reçu une délégation. Le SNSA (assistance) à 10 heures 30, la FFSA (compagnies) à 14 h30, le CSCA (courtiers) et le GEMA (Mutuelles) à 15 h 30.

Les délégations ont pu exposer et argumenter sur les revendications à chacune des fédérations en insistant sur la demande d’une négociation à l’échelle de la branche.

Nous avons rencontré un accueil ouvert de la part du SNSA, du GEMA et du CSCA, des rendez-vous ont été pris dans les prochains jours pour poursuivre.

En revanche la FFSA a fermé toute possibilité de négociation de branche sur les salaires réels et la prime d’ancienneté. Elle a déclaré être consciente des effets terribles pour les salariés des pressions, de la course aux objectifs et de la culture du résultat. Mais elle renvoie toute négociation sur les salaires aux entreprises alors qu’elle sait qu’il n’y a plus de réel dialogue à cette échelle où tout est subordonné à l’exigence de taux démesurés de rentabilité des capitaux.

Les manifestants ont évidemment regretté l’absence des autres fédérations syndicales et notamment de la fédération CGT dont plusieurs syndicats étaient engagés dans les grèves de juin.

Ils ont pris note de la proposition de cette fédération d’organiser une rencontre interfédérale.

Ils se sont prononcés dans un vote unanime pour l’unité à tous les niveaux :

L’unité entre toutes les professions sur la question des retraites.
Alors la seule revendication qui permette cette unité, tant du privé que du public c’est :

  • le retour au calcul de la retraite à taux plein sur la base de 37,5 années de cotisations.

L’unité entre tous les secteurs et toutes les catégories de l’assurance.
Alors les revendications qui permettent l’unité sont celles qui ont surgi dans les grèves de juin et qui s’adressent aux branches professionnelles.

  • Augmentation générale des salaires de 2,5 % avec un minimum de 700 € annuel
  • Prime de 1 500 € versée immédiatement
  • Rétablissement de la prime d’ancienneté
  • Pour les mutuelles niortaises, maintien ou rétablissement des grilles indiciaires de salaires et de l’avancement automatique à l’ancienneté.
  • Pour les salariés commerciaux, détermination d’un fixe sans compensation ni contrepartie ni franchise : 1600 € pour les EB, 1800 € pour les EI et commissionnement au 1er euro.

Les manifestants ont unanimement approuvé la proposition d’appeler les salariés à se tenir prêts à une nouvelle montée nationale à Paris.

Une Réponse à “La voie est ouverte pour la reconquête de nos droits collectifs”

  1. foassurances dit :

    Vous pouvez nous laisser un commentaire !
    Ce dernier ne sera lisible que par la section fédérale Force Ouvrière, administrateur de ce site. Il n’apparaîtra pas sur le site.
    Ou nous contacter par notre formulaire de contact.

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus