Concertation ou négociation ?

Posté par foassurances le 29 novembre 2007

Retour à l'accueil   Dans de grands groupes d’assurances, les Directions invitent les syndicats à des « concertations » ou « séminaires » ou « forums ». L’appellation varie d’une entreprise à l’autre mais le seul mot interdit c’est « négociation ». Notre syndicat FO s’oppose à cette dérive et multiplie les avertissements : attention le rôle d’un syndicat est de négocier sur la base des revendications des salariés : si nous participons à ces séminaires nous risquons de changer de rôle.

Cependant, dans le contexte particulier d’une provocation de grande ampleur contre notre syndicat à Generali, nous avons décidé de participer à un séminaire ressources humaines auquel nous étions invités comme les autres syndicats. Ce séminaire s’est tenu le 13 novembre 2007 à 25 km du lieu de travail dans un hôtel. Nous avions averti les salariés et promis un compte rendu. Notre intention connue de tous était d’appuyer les revendications, celles des mobilisations de juin, celles de notre manifestation du 25 septembre à Paris :

  • 2,5 % d’augmentation générale des salaires avec un minimum de 700 euros
  • Une prime de 1500 euros.

Nous avons pu faire une déclaration pour réclamer des négociations qui n’avaient pas encore été ouvertes en 2007 sur ces revendications. Nous avons insisté sur le fait qu’une augmentation générale devait bénéficier à tous les salariés, de toutes les catégories sans aucune discrimination.

Mais nous étions hors sujet. Il était question de la reconnaissance des collaborateurs et notre intervention a même été qualifiée de politique. Cela signifie que pour certains, réclamer des négociations pour des augmentations générales de salaires relèverait d’un choix de société !

Ce qui nous a le plus surpris c’est une première intervention d’une représentante de la CFTC qui est intervenue pour regretter qu’il règne une certaine tension dans ce séminaire due à l’engagement pris par FO de faire un compte rendu aux salariés ( voir notre tract du 6 novembre 2007  Concertation ou négociation ? dans Entreprises pdf ) . Rappelant que « ce jour, n’étant qu’une concertation, la CFTC [nous] refuse le droit d’utiliser pour une quelconque distribution ce qu’elle sera amenée à dire en cette séance …». Cette intervention fera ensuite l’objet d’un courrier remis en séance pdf dans JEC .
La CFE-CGC est intervenue dans le même sens et a remis un courrier pdf indiquant que « s’agissant d’une réunion de concertation … il ne [nous] appartient pas de [nous] substituer à la CFE-CGC pour rendre compte au personnel de réflexions qui n’ont pas d’autre objet que ‘explorer des pistes de négociations futures … ». Quand à la CFDT elle a été encore plus virulente à l’encontre de notre syndicat FO, sans cependant laisser d’écrit. La CGT et L’UNSA se sont exprimés très clairement contre toute interdiction de compte rendu.

En clair certains nous ont reproché d’avoir alerté les salariés à propos, par exemple, d’une réflexion entendue lors d’une «concertation»selon laquelle les augmentations générales ne devraient pas être accordées à tous les salariés. Nous avons estimé nécessaire de prévenir les salariés. C’était un des sujets de notre tract du 25 octobre 2007 pdf .

S’agissant des salaires, Michel Estimbre a expliqué la méthode de la Direction que nous pouvons résumer ainsi : La Direction indiquera aux syndicats quel effort elle est prête à engager en matière de rémunération. Les syndicats pourront alors proposer de répartir cet effort entre l’intéressement, la participation, les augmentations générales, les augmentations individuelles, les récompenses diverses à la contribution à l’effort ….

Cette méthode n’est pas nouvelle, il n’y a rien de moderne dans cette démarche, bien au contraire. C’est un encadrement de la politique de rémunération dans une enveloppe prédéfinie, c’est une démarche d’individualisation et de division des salariés.

Le mouvement syndical s’est toujours opposé à cet encadrement des négociations salariales.

Notre syndicat FO réclame des négociations libres, loyales et transparentes.

La négociation doit, avant tout, porter sur le maintien et la progression du pourvoir d’achat des salaires pour 2007 et pour 2008. Or le pourvoir d’achat baisse quand il n’y a pas suffisamment d’augmentations générales. Et en 2007 le compte n’y était pas. Les revendications qui rassemblaient les salariés en juin et septembre, ces revendications qui étaient souvent communes à plusieurs syndicats, restent :

  • 2,5 % d’augmentation générale des salaires avec un minimum de 700 euros
  • Une prime de 1500 euros.

Jean-Simon Bitter

Retour à l'accueil Revenir à la page d’accueil

Une Réponse à “Concertation ou négociation ?”

  1. foassurances dit :

    Vous pouvez nous laisser un commentaire !
    Ce dernier ne sera lisible que par la section fédérale Force Ouvrière, administrateur de ce site. Il n’apparaîtra pas sur le site.
    Ou nous contacter par notre formulaire de contact.

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus