• Accueil
  • > Archives pour juillet 2012

Une manœuvre contre les conventions collectives enfin écartée mais notre action continue !

Posté par foassurances le 25 juillet 2012

Une manœuvre contre les conventions collectives enfin écartée mais notre action continue ! 

Retour à l'accueil   FO signe le protocole du 12 juillet 2012 « relatif à la représentativité des organisations syndicales dans la branche professionnelle des sociétés d’assurance ».

La FFSA et le GEMA avait ouvert une négociation sur le thème :  » incidences de la loi du 20 août 2008 sur le périmètre des CCN  » qui se conclue par ce protocole et met fin à l’idée fausse selon laquelle le maintien des conventions collectives dans leurs périmètres actuels serait incompatible avec la loi du 20 août 2008 ».

Cette idée défendue en particulier par la CFDT était très dangereuse pour les droits des salariés. En effet une fusion des conventions collectives, dans la situation actuelle, conduirait certainement à des remises en cause.

Jusqu’au bout les tenants de la loi du 20 août 2008 ont cherché à remettre en cause les conventions, même après la négociation en en faisant une présentation inexacte dans la presse professionnelle.

Nous connaissons les dangers de la loi du 20 août 2008, dont nous réclamons l’abrogation, mais nous ne laisserons pas dire qu’elle comporte une obligation de remettre en cause les conventions et accords collectifs catégoriels.

C’est la raison pour laquelle nous avons saisi les fédérations patronales par courrier du 19 juillet 2012.
Lire le courrier : fichier pdf Courrier FO à la FFSA du 19 juillet 2012 

La FFSA nous a répondu le 20 juillet 2012 en reconnaissant officiellement que l’accord est « respectueux des conventions collectives et de leurs périmètres » ce qui lève toute ambiguïté.
Lire la réponse : fichier pdf Réponse FFSA au courrier FO du 19 juillet 2012

Nous avons donc obtenu gain de cause dans ce protocole qui reconnait les quatre conventions collectives de la branche des assurances, celle des EB (13 novembre 1967) , celle des EI (27 mars 1972), celle des inspecteurs (27 juillet 1992) et celle des salariés sédentaires (27 mai 1992).

Nous avons fait échec à une tentative obstinée de casser nos conventions collectives. 

Mais, n’en doutons pas, il y aura d’autres tentatives, alors nous continuerons sans relâche à défendre les droits collectifs des salariés, les conventions et accords collectifs. 

Georges de Oliveira
Jean-Simon Bitter
Secrétaires de la section fédérale

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Communiqués SF, Entreprises | 1 Commentaire »

Une campagne de communication contre notre syndicat FO et les conventions collectives

Posté par foassurances le 9 juillet 2012

Une campagne de communication contre notre syndicat FO et les conventions collectives

Retour à l'accueil  Le monde syndical rêvé par certains …

Monde syndical

Cette image on l’a trouvée sur le site intranet de Generali pendant plusieurs mois dans la rubrique « dialogue social » …  Hé oui, ca ne s’invente pas !
Dans cette entreprise, pourtant, il y a quatre syndicats représentatifs : FO, CFDT, CFE-CGC et UNSA.
Cherchez FO …

Une autre image du même genre était dans le journal l’Argus de l’Assurance dans un article du 20 janvier 2012 qui contient en sous-titre « FO et CFTC en danger ».
Il s’agit des propos de la CFDT repris par le journal à propos des conséquences de la Loi du 20 août 2008 : « 
Si l’on s’arrête aux chiffres actuels, la conséquence de ces nouvelles règles, c’est que FO et la CFTC sont en danger », « L’autre effet de cette loi est qu’il va falloir revoir le périmètre des conventions collectives ».

Deux projets contraires aux intérêts des salariés : la disparition de FO (et de la CFTC) et la remise en cause des conventions collectives.

Notre syndicat n’est pas en danger. Ce propos relaté par le journal est destiné à nous nuire et est contraire aux faits. La réalité c’est que notre syndicat est en bonne position et ne cesse de progresser.  

Progression de FO

Chez AXA, les élections ont eu lieu le 24 mai 2012 et nous avons obtenu 11,80 % des voix en progression de près de 2 points.  De 973 voix en 2009 nous passons à 1126 voix. 

A la MAAF, les élections  ont eu lieu le 20 mai 2012 et nous avons obtenu  12,70 % en progression de plus de 2 points. De 478 voix en 2009 nous passons à 544 voix. 

Et à la MATMUT, les élections ont eu lieu le 16 mars 2012, nous avions une liste pour la première fois et nous avons obtenu 18,45 % avec 563 voix …

Au niveau de la branche nous progressons de centaines de voix cette année. Et il faudrait ajouter celles qui nous reviennent et que la FFSA n’a toujours pas rétablies malgré nos demandes, ce que nous avons dénoncé lors d’une conférence presse.

Et NON, répétons le, il ne faut pas revoir les périmètres des conventions collectives.

La section fédérale des assurances rencontrera le directeur des affaires sociales de la FFSA lundi 9 juillet pour réaffirmer notre position. La négociation ouverte à la demande de la CFDT sur « Incidences de la loi du 20 août 2008 sur le périmètre des Conventions collectives nationales » n’a pas de raison d’être. Il n’y a aucune raison de revoir le périmètre des conventions collectives, nous l’avons déjà expliqué.

La loi du 20 août 2008 est contraire aux libertés syndicales.

Elle permet d’éliminer des syndicats confédérés au niveau des entreprises et même des branches. Même si, comme on l’a vu, ce ne sera pas le cas dans notre profession à la grande déception de certains.

Elle remet en cause la hiérarchie des normes en faisant tout découler de l’entreprise au lieu des branches professionnelles et du code du travail, niveaux auxquels sont définit les droits les plus importants des salariés.

Elle interdit même à un syndicat représentatif de désigner librement un délégué syndical parmi ses adhérents puisqu’elle impose le choix parmi ceux qui ont été candidats aux précédentes élections professionnelles  et obtenu 10 % des voix sur leur propre nom. Alors que faire quand, face à une externalisation ou une fermeture de service ou un plan de licenciement ou une autre provocation patronale, des salariés se mobilisent avec notre syndicat FO et que se dégagent des militants prêts à prendre des responsabilités syndicales ?

Nous revendiquons l’abrogation de cette loi. Mais même en l’état, cette loi ne contient aucune disposition qui oblige à revoir les conventions collectives et leurs périmètres.

Notre section fédérale appelle à agir dans  toutes les entreprises de la branche des assurances, dans les instances, en intervenant en direction des employeurs qui relèvent de la FFSA et du GEMA.

Partout il faut reprendre notre communiqué de presse du 11 juin 2012 qui rappelle que la FFSA et le GEMA s’étaient engagés à ne pas remettre en cause les conventions collectives et réclamer le respect de cet engagement.

Force Ouvrière réclame le respect de l’engagement pris de ne toucher
ni aux branches professionnelles ni au périmètre des conventions collectives.

Jean-Simon Bitter
Secrétaire de la section fédérale

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans JEC | 1 Commentaire »

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus