Communiqué SF FO Assurances : Plan de sauvegarde de l’emploi chez AIG Europ Limited

Posté par foassurances le 19 septembre 2014

Communiqué SF FO Assurances -  Plan de  sauvegarde de l’emploi chez AIG Europ Limited

Retour à l'accueil newgif001.gif   La Section Fédérale des Assurances de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière est alertée par l’annonce, le 3 septembre 2014, d’un plan de  sauvegarde de l’emploi chez AIG Europ Limited qui pourrait avoir pour conséquence, 115 licenciements.

Ce plan est d’autant plus inacceptable qu’il ne répondrait qu’à la volonté du groupe, d’augmenter la rentabilité pour les actionnaires, ce que l’on appelle aujourd’hui « compétitivité ».aig fo V2

La Fédération, avec sa section syndicale, revendique : 

  • Le retrait de ce plan,
  • Le maintien de tous les postes, de tous les emplois, de toutes les activités sur les sites actuels.

Dans un contexte social tendu dans le secteur des assurances, la Section Fédérale saisira la FFSA de ce dossier dans les jours à venir.

Paris, le 11 septembre 2014

ici Cliquez ici pour télécharger le communiqué de la SF Assurances

Tract FO AIG AG 12 09 pse 2014

ici Cliquez ici pour télécharger le tract FO AIG – AG 12/09/14

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

Publié dans AIG, Communiqués SF, Entreprises | 1 Commentaire »

Communiqué de presse de la section fédérale des assurances en soutien du mouvement des cheminots

Posté par foassurances le 17 juin 2014

Communiqué de presse du 16/06/14 de la SF des assurances en soutien du mouvement des cheminots 

Retour à l'accueil newgif001.gif   La Section Fédérale des Assurances de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière, réunie en Bureau le 16 juin 2014, apporte son soutien total aux cheminots en grève avec leurs syndicats FO, CGT et SUD pour le retrait de la réforme ferroviaire.

En exigeant le retrait de cette réforme, les cheminots défendent leur statut, la sécurité et le service public aux services et dans l’intérêt des usagers.

La Section Fédérale des Assurances dénonce la campagne haineuse contre les cheminots et leurs syndicats grévistes. Cette campagne de haine est dirigée contre le droit de grève lui-même.

Dans notre profession des assurances, ces derniers mois, nous avons été confrontés à deux licenciements pour fait de grève qui sont aujourd’hui soumis aux tribunaux.

Les cheminots qui reconduisent la grève en assemblée générale massive, ne cèdent pas aux pressions
et mènent avec leurs syndicats un combat qui est celui de tous les travailleurs.

Paris, le 16 juin 2014

ici Cliquez ici pour télécharger le communiqué

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

Publié dans Communiqués SF | Pas de Commentaire »

Hommage à notre camarade et ami Michel Gayraud

Posté par foassurances le 16 avril 2014

Hommage à notre camarade et ami Michel Gayraud  

Retour à l'accueil newgif001.gif  Le SNACI-FO (syndicat national des cadres et inspecteurs de l’assurance FO) a tenu son Assemblée Générale annuelle le 11 avril 2014 dans les locaux de FEC-FO.

MichelNous avons rappelé l’action de notre camarade Michel Gayraud décédé le 8 décembre 2013.
Michel aura marqué de sa personnalité nos actions syndicales ces dernières années. Avec lui nous avons construit une activité syndicale opiniâtre dans la défense des salariés de Generali.

L’Assemblée Générale du SNACI a décidé de faire parvenir à tous ses adhérents et à notre fédération et de publier l’hommage que notre camarade Jean-Simon Bitter lui a rendu.

Le SNACI s’associe à Jean-Simon pour transmettre à son épouse, ses enfants et petits-enfants sa sympathie.

Hommage à Michel de Jean Simon au nom du SNACI-FO et en son nom :

Michel m’a demandé, m’a fait promettre de lui rendre hommage à l’église au nom de notre syndicat et en mon nom. Il craignait que ça heurte mes convictions. J’ai bien sûr promis mais je ne voulais pas que ça arrive. Ça n’aurait pas dû arriver.

Je connais Michel depuis des décennies mais nous avons vraiment noué une profonde amitié il y a 10 ans quand son employeur a voulu le licencier. Nous avons combattu ensemble et l’employeur a renoncé. Nous avons alors découvert de nombreux points communs et n’avons cessé de nous concerter sur les actions à mener mais aussi de discuter tout simplement par amitié.

Ce grand professionnel estimé de tous ses collègues a réalisé un outil exceptionnel pour la gestion des sinistres corporels graves, il l’a fait sur son temps libre. Mais son employeur voulait lui voler son travail. Cet employeur a dû reconnaître ses torts.

Presque tous les matins entre 7 heures et 8 heures, il me téléphonait ou c’était moi. Il m’appelait « son vieux complice ». Je lui disais souvent « pourquoi vieux ? ». Nous nous concertions sur les actions à mener dans toute la profession de l’assurance. La mémoire joue des tours et j’ai quelques fois impression très forte que nous avons encore mené ces discussions cette semaine. Pendant longtemps encore je vais devoir retenir l’impulsion de l’appeler. Il me manque terriblement, il va nous manquer à tous.  

Michel est devenu un délégué, un militant qui s’est engagé avec une énergie et une passion que ses très nombreux collègues ont connues. Il disait, en plaisantant, qu’à côté de lui, je pouvais passer pour un militant modéré. Il ne laissait rien passer, il était considéré par ses collègues comme une protection face à l’arbitraire, face aux injustices. Il s’est battu avec une détermination rare pour faire respecter les engagements qu’il obtenait en faveur des salariés. Ça lui a valu une mise à pied ! Voilà encore une chose que j’avais en commun avec lui : une procédure de licenciement et une mise à pied. 

Grâce à lui et avec lui, nous avons mené dans toute la profession, une action d’une immense importance sur la question des données médicales. Il ne tolérait pas que les employeurs transfèrent la responsabilité pénale sur les salariés alors que les procédures en vigueur chez les assureurs impliquaient la communication illégale des données médicales. Dans son entreprise il a encore une fois obtenu que l’employeur reconnaisse ses torts.

Il a succombé à la suite d’une terrible maladie. Cette maladie est connue comme celle des grands fumeurs. Or Michel n’a jamais fumé. Il m’a informé d’une enquête de la sécurité sociale sur le lien éventuel entre ce cancer et la présence de Benzène. Il m’a demandé d’agir de ne pas laisser les choses en état. Il a toujours été d’abord soucieux de la santé de ses collègues et ses amis. Il pensait d’abord à les protéger. Nous lui devons de mener cette action.

Même malade il était constamment avec nous, avec ses collègues. Quel perte pour nous tous.

Je ne peux pas évoquer Michel sans me rappeler son élégance, sa bonne humeur et son intelligence. Même dans les conflits très durs, il gardait sa courtoisie. Il pouvait donner l’impression d’être impulsif. Non c’était son énergie et son altruisme. Je suis témoin qu’il n’agissait pas sans réfléchir aux conséquences et quand il s’exposait c’était délibérément pour protéger ses collègues. C’était un grand homme qui restera dans notre conscience et qui continuera à déterminer nos actions. Il était exigent et souvent il me demandait de m’engager, toujours avec amitié.

Je suis atterré. A la douleur de perdre un ami s’ajoute celle de perdre un camarade pour notre action syndicale, de perdre comme il le disait avec affection un vieux complice.

Je pense à son épouse, à ses enfants et petits-enfants, à sa famille. Au nom de notre syndicat je les assure de notre profonde sympathie.

Jean-Simon Bitter

 

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Communiqués SF, Entreprises | Commentaires fermés

SAUVONS LA SÉCURITÉ SOCIALE : DISONS NON AU PACTE DE RESPONSABILITÉ !

Posté par foassurances le 14 mars 2014

SAUVONS LA SÉCURITÉ SOCIALE : DISONS NON AU PACTE DE RESPONSABILITÉ ! 

UN PACTE CONTRE LES SALARIES , suite …

Retour à l'accueil newgif001.gif La Section Fédérale des Assurances de la FEC-FO est consciente du danger de mort que fait peser la « Pacte de Responsabilité », annoncé par le président de la République et salué par le patronat, sur la Sécurité sociale de 1945.

La Section fédérale se félicite des nombreux appels communs qui tous dénoncent le « Pacte de Responsabilité » et les divers plans d’austérité qui touchent les salariés dans les entreprises du secteur de l’Assurance (restructurations, licenciements, pas ou peu d’augmentation de salaire…).

Vous trouverez, ci-dessous, les premiers appels dans les entreprises ( Aviva, Generali, MACIF, MAIF, MAAF …) déjà reçus par la section fédérale ainsi que l’appel fédéral FO et CGT.

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

fichier pdf Appel commun FSPBA-CGT & FEC-FO au 18 mars 2014

fichier pdf Appel commun CGT & FO Aviva au 18 mars

fichier pdf Appel FO et CGT Generali à la grève le 18 mars

 fichier pdf Appel commun FO & CGT au 18 mars 14 MAIF Niort

fichier pdf Appel commun FO & CGT au 18 mars 14 MAIF hors Niort

fichier pdf Tract Commun FO & CGT au 18 mars 14 MAAF

fichier pdf Apppel FO & CGT au 18 mars 14 MACIF

 

Partout, continuons la préparation de la grève

et des manifestations du 18 mars 2014 !

 

FO contre le Pacte 18 mars 2014

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

 

Publié dans AVIVA, Communiqués SF, Entreprises, GENERALI, MAAF, MACIF, MAIF | 1 Commentaire »

FO Retraites : Manifestation & Grève le 26 novembre 2013 pour le retrait du projet de loi

Posté par foassurances le 25 novembre 2013

LE 26 NOVEMBRE 2013, TOUS EN MANIFESTATION ET EN GRÈVE POUR LE RETRAIT DU PROJET DE LOI SUR LES RETRAITES

Retour à l'accueil  La Section Fédérale des Assurances de la FEC-FO soutient la manifestation devant l’Assemblée Nationale, le 26 novembre 2013 (jour de vote en seconde lecture à l’Assemblée Nationale),  et les initiatives départementales des UD FO et CGT contre le projet de loi sur les retraites.

Dans la continuité de la manifestation du 10 septembre et du rassemblement du 15 octobre, devant l’Assemblée Nationale,  à l’initiative de FO et rejointe par la manifestation de la CGT, FSU et Solidaires.

Après un vote étriqué par une courte majorité des parlementaires, le Sénat a rejeté à l’unanimité le projet gouvernemental sur la retraite. Cet évènement rarissime reflète le rejet profond que soulève ce projet par l’ensemble de la nation.

La Section Fédérale des Assurances demande à l’ensemble de ses syndicats, de ses militants et adhérents de participer aux diverses initiatives départementales sur la revendication de « RETRAIT du Projet de loi sur les retraites ».

Sur Paris, la Section Fédérale appelle l’ensemble de ses syndicats et adhérents à rejoindre le cortège FO, qui sera en tête de manifestation appelée par les organisations syndicales d’Ile de France (FO, CGT, FSU et Solidaires).

LE 26 NOVEMBRE 2013, TOUS EN MANIFESTATION ET EN GRÈVE

POUR LE RETRAIT DU PROJET DE LOI SUR LES RETRAITES

(A Paris, le rendez vous est à 12h30 sous les ballons FO, rue Chaussée d’Antin)

Fo Défense Retraites

 Georges DE OLIVEIRA
 Secrétaire de la section fédérale 

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Communiqués SF, Entreprises | 1 Commentaire »

Pourquoi FO n’a pas signé l’accord relatif au contrat de génération dans les sociétés d’assurances ?

Posté par foassurances le 20 mai 2013

BRANCHE : Pourquoi FO n’a pas signé l’accord relatif du 08 avril 2013 au contrat de génération dans l’assurance ?

Retour à l'accueil  Qui peut nier la dégradation profonde des conditions de travail dans la profession depuis des années ? Personne.

Et nous en connaissons la cause principale : la réduction des effectifs, le non remplacement des départs.

La masse de travail, elle ne diminue pas, la charge repose sur un nombre réduit de salariés. Pour y faire face, sans recruter, les Directions imaginent des restructurations qui, en fait, ne font qu’aggraver la situation. Les Directions en  rejettent la faute sur les salariés qui sont soumis à des objectifs, ce qui a pour effet de dresser les salariés les uns contre les autres, de générer des tensions qui mettent en danger la santé des salariés.

Les délégations, les agences, les services sont menacés de disparition du fait de leurs sous-effectifs. Aux pressions dues à l’augmentation de la charge de travail s’ajoute l’angoisse de perdre son emploi.

Alors une négociation d’un contrat de génération aurait pu être l’occasion de revendiquer dans l’unité, au niveau de la branche, le remplacement de tous les départs par des embauches en CDI. Une revendication que FO défend dans toutes les entreprises et souvent dans l’unité avec d’autres syndicats.

L’accord ne va pas dans ce sens, bien au contraire (fichier pdf voir l’accord de branche)
Il part d’abord d’un constat préalable/partagé qui lui est annexé et qui est signé comme partie intégrante de l’accord. Ce constat prévoit que les effectifs qui étaient de 146 300 à fin 2012 chuteront à 140 500 à fin 2016. 5800 emplois en moins ! Plus de 4% de réduction des effectifs !

C’est inadmissible. Notre syndicat FO ne peut pas accepter d’être associé à un objectif de réduction des effectifs dans la branche de l’assurance. Quel avenir pour la jeunesse, pour tous les travailleurs si les syndicats n’ont pas d’autre perspective que la réduction des effectifs ?

Cet accord signé dans l’assurance est le premier accord de branche. Il donne le signal.
Quel signal ! Si les effectifs doivent diminuer dans l’assurance, dans quels secteurs vont-ils augmenter ?
C’est l’avenir de de tous qui se dessine dans cet accord, un avenir axé sur la diminution des salaires, sur la réduction permanente des effectifs  et sur l’instauration de  l’austérité salariale avec toutes ses conséquences.

Mais que prévoit l’accord ? Des aides pour les entreprises de moins de 300 salariés et pour l’ensemble un objectif : l’embauche d’au moins 2000 jeunes en CDI entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2015, soit 666 par an en moyenne. C’est moins que le recrutement actuel !
S’agissant des « seniors » aucun engagement ni objectif sérieux n’est pris !
Et le comble c’est que « les parties signataires se donnent la possibilité de revoir l’objectif fixé, lors de la réunion de la commission de suivi instaurée par l’article 21.1 du présent accord. ». Il n’y a donc aucune obligation pour les employeurs.

En fait, la profession est concernée par un vaste plan de réduction des effectifs du aux départs à la retraite prévisibles ou plutôt escomptés par les employeurs. Il est prévu : 1725 départs en 2013, 3186 en 2014, 3738 en 2015 et 4031 en 2016 soient 12680 départs en retraite d’ici à fin 2016.

Et comme nous l’avons déjà dénoncé, dans certaines entreprises, les Directions exercent des pressions très fortes pour pousser au départ les salariés proches de l’âge de la retraite alors qu’ils savent qu’ils auront une retraite très inférieure à leur salaire d’activité et qu’ils craignent de nouvelles réductions du niveau des pensions.

Dans notre branche, il n’existe qu’un seul contrat de génération conforme aux intérêts des salariés et nécessaire pour la poursuite de l’activité : le remplacement de tout départ, quelle qu’en soit la cause, par une embauche en CDI à temps plein.

Le 20 mai 2013
Jean-Simon Bitter
Secrétaire de la section fédérale 

Accord du 08 avril 2013 relatif au contrat de génération dans les sociétés d’assurances : fichier pdf 6. cir-das-2013-11

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Communiqués SF, Entreprises | 1 Commentaire »

COURTAGE : COMMUNIQUE COMMUN Fédération CGT Banques et Assurances et FEC-FO Section Fédérale Assurances

Posté par foassurances le 19 mars 2013

COURTAGE : COMMUNIQUE COMMUN Fédération CGT Banques et Assurances et FEC-FO Section Fédérale Assurances
Grève et Rassemblement du 19 mars 2013 

Retour à l'accueil   La Fédération CGT des banques et assurances et la FEC FO seront reçues le 19 mars à 14 h 30 par la CSCA, Chambre Syndicales des Courtiers d’Assurances.

FO et CGT appellent les salariés à cesser le travail le 19 mars dans le courtage, a réunir des assemblées de salariés et à se rassembler devant la CSCA à 14 heures.

Les deux fédérations CGT et FO apportent leur soutien total aux salariés d’ASSOR et à leurs syndicats FO et CGT qui, après le retrait du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), réclament le respect par les actionnaires d’ASSOR, qui en ont les moyens, de tous leurs engagements à l’égard des assurés, des courtiers et des assureurs et la garantie du maintien pérenne de tous les emplois.

Les deux fédérations FO et CGT apportent leur soutien total aux salariés de GRAS SAVOYE et à leurs syndicats qui réclament dans l’unité le retrait du PSE.

Au plan de la branche les deux fédérations maintiennent leurs revendications et demandent à la CSCA d’ouvrir les négociations.

  •  Non aux plans sociaux
  • Arrêt des licenciements
  • Garantie du maintien de tous les emplois dans le cadre de la branche sans déqualification ni perte de salaire et au même lieu géographique.

Fédération CGT Banque et Assurances                           FEC-FO Section Fédérale Assurances

COURTAGE : COMMUNIQUE COMMUN Fédération CGT Banques et Assurances et FEC-FO Section Fédérale Assurances dans Assor tract-intersyndical-gras-savoye-19-mars-2013 tract-intersyndical-assor-19-mars-2013 dans Communiqués SF
Tract Appel FO CGT CFDT GRAS SAVOYE
Cliquez sur l’image pour lire le tract
Tract Appel FO CGT ASSOR
Cliquez sur l’image pour lire le tract

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Assor, Communiqués SF, Entreprises, Gras Savoye | 1 Commentaire »

CGT & FO : Projet de loi « Sécurisation de l’emploi » – Bouleversement du code du travail !

Posté par foassurances le 1 mars 2013

Projet de loi « Sécurisation de l’emploi » – Bouleversement du code du travail !
Tract CGT Banques et Assurances  & FO FEC Sections Crédit et Assurances 

Retour à l'accueil  Pour combattre ce texte gouvernemental et l’accord CFDT / CFTC / CGC, la CGT et FO invitent les salariés des Banques, Sociétés Financières et Assurances à se mobiliser massivement le 5 mars 2013.

CGT & FO : Projet de loi

Cliquez sur l’image du tract pour le lire (version pdf)

La section fédérale

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

 

Publié dans Communiqués SF, Entreprises | 1 Commentaire »

Une manœuvre contre les conventions collectives enfin écartée mais notre action continue !

Posté par foassurances le 25 juillet 2012

Une manœuvre contre les conventions collectives enfin écartée mais notre action continue ! 

Retour à l'accueil   FO signe le protocole du 12 juillet 2012 « relatif à la représentativité des organisations syndicales dans la branche professionnelle des sociétés d’assurance ».

La FFSA et le GEMA avait ouvert une négociation sur le thème :  » incidences de la loi du 20 août 2008 sur le périmètre des CCN  » qui se conclue par ce protocole et met fin à l’idée fausse selon laquelle le maintien des conventions collectives dans leurs périmètres actuels serait incompatible avec la loi du 20 août 2008 ».

Cette idée défendue en particulier par la CFDT était très dangereuse pour les droits des salariés. En effet une fusion des conventions collectives, dans la situation actuelle, conduirait certainement à des remises en cause.

Jusqu’au bout les tenants de la loi du 20 août 2008 ont cherché à remettre en cause les conventions, même après la négociation en en faisant une présentation inexacte dans la presse professionnelle.

Nous connaissons les dangers de la loi du 20 août 2008, dont nous réclamons l’abrogation, mais nous ne laisserons pas dire qu’elle comporte une obligation de remettre en cause les conventions et accords collectifs catégoriels.

C’est la raison pour laquelle nous avons saisi les fédérations patronales par courrier du 19 juillet 2012.
Lire le courrier : fichier pdf Courrier FO à la FFSA du 19 juillet 2012 

La FFSA nous a répondu le 20 juillet 2012 en reconnaissant officiellement que l’accord est « respectueux des conventions collectives et de leurs périmètres » ce qui lève toute ambiguïté.
Lire la réponse : fichier pdf Réponse FFSA au courrier FO du 19 juillet 2012

Nous avons donc obtenu gain de cause dans ce protocole qui reconnait les quatre conventions collectives de la branche des assurances, celle des EB (13 novembre 1967) , celle des EI (27 mars 1972), celle des inspecteurs (27 juillet 1992) et celle des salariés sédentaires (27 mai 1992).

Nous avons fait échec à une tentative obstinée de casser nos conventions collectives. 

Mais, n’en doutons pas, il y aura d’autres tentatives, alors nous continuerons sans relâche à défendre les droits collectifs des salariés, les conventions et accords collectifs. 

Georges de Oliveira
Jean-Simon Bitter
Secrétaires de la section fédérale

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Communiqués SF, Entreprises | 1 Commentaire »

Communiqué de Presse : Les conventions collectives sont en danger

Posté par foassurances le 12 juin 2012

Communiqué de Presse : Les conventions collectives sont en danger

Retour à l'accueil  Les partisans de la Loi liberticide du 20 août 2008 sur la représentativité mettent les conventions collectives en danger.

A la demande de la CFDT assurances, une négociation a eu lieu entre la FFSA et le GEMA d’une part, et les fédérations syndicales FO, CGT, CFDT, CFTC et CFE-CGC d’autre part, le 11 mai 2012, la CFDT prétendant qu’il « n’est plus possible de mesurer l’audience des organisations syndicales séparément par convention collective ».

Quel sens cela a-t-il ?

Il n’a jamais été nécessaire de mesurer l’audience par convention collective, il n’est pas nécessaire de le faire aujourd’hui, il ne sera pas nécessaire de le faire en 2013.

Les signataires des conventions collectives, même lorsqu’il s’agit de syndicats catégoriels, engagent leurs fédérations de branche, les fédérations de branche s’engagent dans la négociation et la signature des conventions collectives. La loi du 20 août 2008 prévoit une mesure de l’audience au niveau des branches et non au niveau catégoriel.

La position de la CFDT reviendrait à remettre en cause toutes les conventions et tous les accords collectifs catégoriels dans les branches comme dans les entreprises et il y en a de très nombreux qui sont très importants pour les salariés.

Dans notre secteur professionnel il y a quatre branches professionnelles :

  • L’assistance,
  • Le courtage d’assurance,
  • Les agences générales,
  • L’assurance.

Dans la branche de l’assurance concernée par cette négociation du 11 mai 2012, il y a deux fédérations patronales, la FFSA et la GEMA et quatre conventions collectives :

  • La convention collective des producteurs salariés de base des services extérieurs de Production des sociétés d’assurances du 27 mars 1972 (PSB),
  • La convention collective des échelons intermédiaires des services extérieurs de Production des sociétés d’assurances du 13 novembre 1967 (EI),
  • La convention collective nationale des sociétés d’assurances du 27 mai 1992,
  • La convention  collective nationale de l’inspection d’assurance du 27 juillet 1992.

Ces conventions collectives codifient les droits des salariés de ces différentes catégories. Toute remise en cause menacerait l’existence de ces droits et même, s’agissant des commerciaux, leur statut de salarié.

Or lors de la négociation du 11 mai 2012, il a été question à plusieurs reprises de « toilettage ». Il y a danger ! Derrière ce terme, nous savons qu’il y a un risque de remise en cause des droits des salariés.

Notre syndicat FO revendique depuis des années une amélioration des conventions collectives et tout particulièrement de celles des commerciaux qui sont victimes de discriminations. Nous revendiquons une augmentation des indemnités de licenciement, un accès au régime de prévoyance avec après 3 mois au lieu d’un an, le maintien des salaires dès le premier jour d’arrêt  de travail. Mais nous présentons ces revendications dans le cadre des conventions collectives des PSB et EI. Nous sommes opposés à toute confusion entre administratifs qui sont sédentaires et commerciaux qui sont itinérants.

Nous refusons les confusions, nous refusons le toilettage qui conduirait à réduire les droits pour tous.

Rappelons que notre fédération (les sections fédérales de l’assurance et du crédit) avait saisi, le 5 juillet 2011, les fédérations patronales du secteur de l’assurance et de celui des banques à l’occasion de la création d’OPCABAIA (organisme commun de recouvrement des fonds de la formation professionnelle) et les fédérations patronales, dont la FFSA et le GEMA, avaient répondu positivement à notre demande en écrivant que la création d’OPCABAIA « ne remet pas en cause les branches professionnelles ni les conventions collectives dans leur périmètre actuel » ( voir notre article du 19/07/2011 ).

Que vaudrait un tel engagement s’il était renié quelques mois plus tard au nom de la Loi du 20 août 2008 qui est antérieure à cet engagement.

Force Ouvrière réclame le respect de l’engagement pris de ne toucher ni aux branches professionnelles ni au périmètre des conventions collectives.

Paris le 11 juin 2012
Jean-Simon Bitter
Secrétaire de la section fédérale

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Communiqués SF, Entreprises | 1 Commentaire »

1...34567
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus