SAUVONS LA SÉCURITÉ SOCIALE : DISONS NON AU PACTE DE RESPONSABILITÉ !

Posté par foassurances le 14 mars 2014

SAUVONS LA SÉCURITÉ SOCIALE : DISONS NON AU PACTE DE RESPONSABILITÉ ! 

UN PACTE CONTRE LES SALARIES , suite …

Retour à l'accueil newgif001.gif La Section Fédérale des Assurances de la FEC-FO est consciente du danger de mort que fait peser la « Pacte de Responsabilité », annoncé par le président de la République et salué par le patronat, sur la Sécurité sociale de 1945.

La Section fédérale se félicite des nombreux appels communs qui tous dénoncent le « Pacte de Responsabilité » et les divers plans d’austérité qui touchent les salariés dans les entreprises du secteur de l’Assurance (restructurations, licenciements, pas ou peu d’augmentation de salaire…).

Vous trouverez, ci-dessous, les premiers appels dans les entreprises ( Aviva, Generali, MACIF, MAIF, MAAF …) déjà reçus par la section fédérale ainsi que l’appel fédéral FO et CGT.

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

fichier pdf Appel commun FSPBA-CGT & FEC-FO au 18 mars 2014

fichier pdf Appel commun CGT & FO Aviva au 18 mars

fichier pdf Appel FO et CGT Generali à la grève le 18 mars

 fichier pdf Appel commun FO & CGT au 18 mars 14 MAIF Niort

fichier pdf Appel commun FO & CGT au 18 mars 14 MAIF hors Niort

fichier pdf Tract Commun FO & CGT au 18 mars 14 MAAF

fichier pdf Apppel FO & CGT au 18 mars 14 MACIF

 

Partout, continuons la préparation de la grève

et des manifestations du 18 mars 2014 !

 

FO contre le Pacte 18 mars 2014

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

 

Publié dans AVIVA, Communiqués SF, Entreprises, GENERALI, MAAF, MACIF, MAIF | 1 Commentaire »

MACIF et MAIF doivent assumer leurs responsabilités

Posté par foassurances le 10 septembre 2009

MACIF et MAIF doivent assumer leurs responsabilités

Retour à l'accueil Embauche des ex salariés de la CAMIF par la MACIF et la MAIF

La section fédérale des assurances a été alertée par ses élus d’un projet de création d’une société de e-commerce gérée par la société Télé-performance.

Selon nos informations la MACIF et la MAIF s’engagent à soutenir l’activité de cette société pendant trois ans en transférant une partie de leur activité, notamment celle exercée par les plateformes téléphoniques.

Ce projet, qui a reçu l’aval administratif, rentrerait dans le cadre de la reprise de salariés de la CAMIF particuliers (environ 23 équivalent ETP selon la MACIF).

Or Télé-performance est en pleine restructuration, ferme des sites de travail et procède à des centaines de licenciements.

Cette société est le premier acteur sur le secteur des CRC (centres de relation clientèle) avec plus de 8000 salariés en France. Les salariés de cette entreprise avec leurs syndicats, notamment FO, sont en lutte contre le plan de licenciement dont ils réclament le retrait. Ils luttent contre les licenciements, la flexibilité et la déréglementation…

Quant à la MACIF et la MAIF le transfert de l’activité ouvre la voie à une externalisation plus vaste et pose à terme la question de la pérennité des sites, des emplois pour les télé conseillers de ces mutuelles.

Les mutuelles niortaises ont une évidente responsabilité dans le plan de reprise des ex salariés de la CAMIF. Elles doivent y répondre en embauchant directement ces salariés aux conditions de statut des mutuelles.

La section fédérale des assurances de la FEC-FO revendique :

  • Embauche des ex salariés CAMIF directement à la MACIF et à la MAIF.
  • Maintien des activités respectives dans chacune des entreprises

Jean-Simon Bitter
Secrétaire de la section fédérale

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

 

Publié dans MACIF, MAIF | 1 Commentaire »

SERENA : Seule l’annulation du plan de licenciement pourrait être qualifiée de victoire

Posté par foassurances le 14 juillet 2009

SERENA : Seule l’annulation du plan de licenciement pourrait être qualifiée de victoire

Retour à l'accueil La section MAIF du syndicat FO des assurances des Deux Sèvres a rédigé un tract que nous publions ci-après SERENA : Seule l'annulation du plan de licenciement pourrait être qualifiée de victoire dans Entreprises pdfVoir le tract.

Nos camarades ont raison, l’amélioration du « plan de sauvegarde de l’emploi » obtenue par la grève est importante mais ce n’est pas une victoire.
Seule l’annulation du plan de licenciement pourrait être qualifiée de victoire.

Rappelons que SERENA est à l’origine une filiale de la MAIF spécialisée dans le service à la personne. Aujourd’hui elle est filiale commune de la MAIF, de la MACIF, de la MGEN et du groupe Caisse d’Epargne.
Le « plan de sauvegarde de l’emploi » est un plan de licenciement de 63 salariés.

Nos camarades ont raison d’écrire que la MAIF, avec ses énormes moyens financiers, à la possibilité d’éviter les licenciements. Notre organisation FO s’est adressée dans ce sens aux dirigeants de la MAIF et de la MACIF.

Oui nous maintenons nos revendications de retrait du PSE et d’aucun licenciement.

Jean-Simon Bitter
Secrétaire de la section fédérale.

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

 

Publié dans Entreprises, JEC, MACIF, MAIF | 1 Commentaire »

SERENA : Aucun licenciement !

Posté par foassurances le 2 juillet 2009

Retour à l'accueil Les salariés de SERENA sont en grève totale depuis 4 jours avec leur syndicat CGT. Notre organisation FO, bien que non représentée à SERENA soutient de toutes ses forces cette grève qui est menée pour

  • Le retrait du « plan social »
  • Aucun licenciement

SERENA est à l’origine une filiale de la MAIF dédiée au service à personne. Elle est aujourd’hui filiale commune de la MAIF, de la MACIF, de la MGEN et des caisses d’épargne. Aujourd’hui 64 emplois sur 245 sont menacés.

La section fédérale des assurances de la FEC-FO s’adresse solennellement aux dirigeants de la MAIF et de la MACIF. Ces puissantes mutuelles ont le pouvoir de décider le retrait du « plan social », de donner la garantie d’aucun licenciement.

La Direction de SERENA doit retirer son plan et s’engager à ne pas licencier ce qui permettrait l’ouverture de négociations au sein de SERENA. 

Jean-Simon Bitter
Secrétaire de la section fédérale

 Voir article précédent  Retrait du plan de suppression des emplois de SERENA

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

 

Publié dans JEC, MACIF, MAIF | 1 Commentaire »

Retrait du plan de suppression des emplois de SERENA.

Posté par foassurances le 9 avril 2009

Retour à l'accueil   La section fédérale des assurances a été alertée par notre syndicat FO des assurances et de l’assistance des Deux-Sèvres. Les salariés de SERENA sont confrontés à un plan de suppression d’emplois, 64 sur un total de 245, soit un quart des effectifs ! Notre syndicat a immédiatement informé les salariés du département par tract  Retrait du plan de suppression des emplois de SERENA.  dans Entreprises pdf

SERENA est une filiale des groupes MACIF, MAIF, MGEN et des Caisses d’Epargne, spécialisée dans le  » service à la personne « .

MACIF, MAIF viennent de se regrouper avec MATMUT dans une SGAM (société de groupe d’assurances mutuelles).

En total accord avec notre syndicat des Deux-Sévres la section fédérale des assurances de la FEC-FO exige

  • le retrait du plan de suppression des emplois de SERENA.

Avec notre syndicat la section fédérale revendique pour SERENA et dans les Mutuelles, comme partout :

  • AUCUN LIENCIEMENT !

La section fédérale des assurances de la FEC-FO rappelle les revendications sur l’emploi exprimées à l’attention de chacune des mutuelles qui se regroupent dans la SGAM. Ces revendications n’ont pas reçu les réponses sans équivoque que les salariés attendent. Cette réponse concrète et pratique que les salariés attendent doit comprendre le retrait du plan social de SERENA et le renoncement à tout licenciement.

Jean-Simon Bitter
Scerétaire de la section fédérale

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Entreprises, JEC, MACIF, MAIF, MATMUT | 1 Commentaire »

Rapprochement MAIF, MACIF et MATMUT : communiqué de presse

Posté par foassurances le 23 mars 2009

Retour à l'accueil  Communiqué de la section fédérale des assurances de la FEC-FO

L’annonce d’un rapprochement (sous la forme d’une Société de Groupe d’Assurances Mutuelles) entre Macif, Maif et Matmut a provoqué une vive inquiétude des salariés des 3 mutuelles.

Les objectifs affirmés d’économie d’échelle et de mutualisation de moyens menacent l’emploi et l’éventualité de créations de filiale menace le statut des salariés. Dans le même temps les communiqués des différentes mutuelles insistent sur le maintien de leurs identités respectives et les valeurs mutualistes sont mises en avant. Mais cela ne rassure pas les salariés qui attendent des réponses concrètes.

C’est pourquoi notre syndicat FO décide de saisir chacune des Mutuelles sur des revendications précises :

  • La garantie d’aucun licenciement ;

  • La garantie du maintien de tous les sites de travail, de toutes les activités et de tous les emplois dans ces sites, et ce, dans le cadre de chacune des 3 mutuelles ;

  • La garantie d’aucun transfert de contrat de travail ;

  • La garantie d’aucune remise en cause statutaire ;

  • Le maintien ou l’établissement dans chacune des mutuelles des grilles indiciaires de salaire et de l’avancement automatique à l’ancienneté.

Georges DE OLIVEIRA           Alain PROUST           Jean Simon BITTER

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Entreprises, JEC, MACIF, MAIF | 1 Commentaire »

Rapprochement MAIF, MACIF et MATMUT

Posté par foassurances le 20 mars 2009

Retour à l'accueil  Communiqué de la section fédérale des assurances de la FEC-FO

Nous disposons de peu d’informations certaines sur ce dossier pour lequel nous restons très prudents.

Une information sur un rapprochement (sous la forme d’une Société de Groupe d’Assurances Mutuelles) entre Macif, Maif et Matmut a été donnée aux salariés des entreprises mais aucune modalité pratique ni d’ailleurs de calendrier n’ont été avancés.

Néanmoins en ce qui concerne la section fédérale des assurances de la FEC-FO, elle traitera ce sujet lundi lors de son secrétariat hebdomadaire.

Dores et déjà les salariés ressentent de vives inquiétudes tant du point de vue des emplois et des activités.

C’est pour cela, que dès à présent nous revendiquons :

  • La garantie d’aucun licenciement

  • La garantie du maintien de tous les sites de travail, de toutes les activités et de tous les emplois dans ces sites, et ce, dans le cadre de chacune des 3 mutuelles.

Georges DE OLIVEIRA                        Jean Simon BITTER

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Entreprises, JEC, MACIF, MAIF | 1 Commentaire »

Tous en grève le 19 mars !

Posté par foassurances le 13 mars 2009

Force Ouvrière 19 mars
Retour à l'accueil
  Communiqué de la section fédérale des assurances de la FEC – FO

 

TOUS EN GREVE LE 19 MARS 2009

 

  • Aucun licenciement

  • Maintien de tous les sites et de toutes les activités et de tous les emplois sur ces sites

  • Arrêts des suppressions d’emploi de prestataires, embauche en CDI de tous les contrats précaires

  • Augmentation générale de 200 euros pour tous.

La section fédérale des assurances appelle les syndicats et salariés à maintenir partout leurs revendications jusqu’à satisfaction.

Rappelons-nous les profits fantastiques qu’ont réalisés les multinationales dans les années 2005, 2006, 2007 et 2008. Que sont-ils devenus ? Quel rôle cette course aux profits a-t-elle joué dans la crise actuelle ? En tout cas pour les salariés, cela se traduit, dans tous les secteurs de la profession, assurances, compagnies et mutuelles, assistances, courtages et agences, par des conditions de travail devenues insupportables, par le blocage des salaires ou leur maintien bien en dessous de la hausse réelle des prix, par les suppressions d’emplois.

Partout il y a individualisation des rémunérations, instauration d’objectifs et contrôle des rendements. Chaque jour il y a des licenciements, le motif « insuffisance professionnelle » totalement arbitraire est souvent utilisé. Partout la pression sur les salariés s’est accrue.

De grands groupes pratiquent une politique de réduction des effectifs en imposant des transferts massifs d’activité ; dans certains cas, comme AXA, il s’agit surtout d’une délocalisation au Maroc, chez Generali et AGF il s’agit surtout de transferts internes. Dans le courtage, il s’agit aussi de licenciements collectifs.

Dans tous les cas le résultat est le même : les salariés perdent leur travail et vivent l’enfer de la précarité. Des milliers de prestataires, d’intérimaires et de CDD sont les premières victimes de la réduction des effectifs.

Voilà ce qui provoque la colère des salariés. Et dans beaucoup d’entreprises la mobilisation des salariés et de leurs organisations syndicales est engagée pour revendiquer les maintiens des activités, l’arrêt des licenciements, les augmentations générales des salaires.

A la MACIF, une pétition CGT et FO pour l’augmentation générale des salaires (10 % avec un minimum de 300 €) a recueilli des milliers de signatures, les MACITEL ont engagé des débrayages sur leurs revendications.

Chez AVIVA, tous les syndicats réclament ensemble une augmentation générale des salaires (3 % avec un minimum mensuel de 100 €).

Chez AXA, les salariés de Wilson ont débrayé avec les syndicats FO et CGT pour le maintien des activités, contre la délocalisation au Maroc, les salariés du site de Montauban réclament le maintien de leur site et de tous les emplois.

À la GMF, les délégués FO et CGT se sont réunis en conférence pour formuler leurs revendications communes, notamment le maintien du statut et d’un emploi sur son site de travail pour chaque salarié,et, en terme de pouvoir d’achat, 3.5 % au 1er janvier 2009 et Le maintien d’un écart positif de 0.7 par rapport à l’inflation constatée en fin d’année,

A Téléassurances, les salariés avec tous les syndicats ont décidé des débrayages reconductibles pour l’augmentation générale des salaires (700 € de plancher, 1500 € de prime exceptionnelle, reconduction de la prime d’ancienneté de 1% par an).

La section fédérale des assurances soutient ces mobilisations qui regroupent salariés et syndicats sur des revendications formulées avec précision. La section fédérale soutient tout particulièrement la mobilisation des travailleurs et syndicats des filiales d’assurances et de toutes les entreprises de Martinique, Guadeloupe, Guyane et de la Réunion dans le cadre de la grève générale pour 200 euros. Elle salue les résultats obtenus qui sont un point d’appui pour tous les salariés.

La section fédérale appelle tous les salariés des assurances, de l’assistance, du courtage et des agences à la grève le 19 mars 2009 sur les revendications suivantes :

  • Aucun licenciement

  • Maintien de tous les sites et de toutes les activités et de tous les emplois sur ces sites

  • Arrêts des suppressions d’emploi de prestataires, embauche en CDI de tous les contrats précaires

  • Augmentation générale de 200 euros pour tous.


La section fédérale des assurances appelle les syndicats et salariés à maintenir partout leurs revendications jusqu’à satisfaction.

Tous en grève le 19 mars 2009

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Allianz, AVIVA, AXA, GENERALI, GMF, JEC, MACIF | 1 Commentaire »

Les revendications demeurent jusqu’à satisfaction

Posté par foassurances le 13 février 2009

Retour à l'accueil  Dans la préparation de la grève et des manifestations du 29 janvier, la section fédérale des assurances de la FEC-FO avaient signalé que les appels, souvent intersyndicaux, portaient sur des revendications précises et notamment sur l’augmentation générale des salaires, le maintien des sites de travail, de toutes les activités et de tous les emplois sur ces sites (GMF, MACIF, AVIVA, AXA, GENERALI …). Ces appels correspondent à des mobilisations dans plusieurs entreprises des assurances qui se poursuivent aujourd’hui.

Les directions des entreprises d’assurances feraient bien de réfléchir au succès considérable de la grève dans notre profession et à la puissance des manifestations auxquelles participaient de nombreux collègues. Les revendications qui ont été mises en avant ne seront pas retirées tant qu’elles ne seront pas satisfaites.

Ainsi chez AVIVA notre section FO maintient les revendications d’augmentation générale de 3 % pour tous avec un minimum de 100€. Chez AXA sur le site de Montauban la revendication de maintien du site et de tous les emplois sur le site demeure. Chez GENERALI la section FO propose une pétition commune pour l’augmentation générale des salaires, le maintien de tous les sites de travail, de toutes les activités et de tous les emplois, la transformation des contrats précaires en CDI. A la GMF les délégués FO et CGT ont tenu une conférence sur ces mêmes revendications pour l’emploi et pour une augmentation générale des salaires de 3,5 % au 1er janvier 2009 avec un plancher mensuel de 100 euros et la garantie d’un écart positif de 0,7 % avec l’inflation et une prime forfaitaire de 1500 €.

Chez AXA sur le site Wilson les salariés sont profondément mobilisés pour le retrait du projet de délocalisation et le maintien des activités sur le site. Notre syndicat FO dans l’unité avec la CGT appelle à un débrayage le 5 mars.

Ce même 5 mars les travailleurs et syndicats de la Réunion seront en grève sur les revendications qui mobilisent tous les salariés et syndicats de Guadeloupe et de Martinique et notamment pour une augmentation générale de 200 €.

La section fédérale des assurances leur apporte son total soutien comme elle soutient toutes les mobilisations pour les revendications des salariés. Elle appelle les syndicats FO de l’assurance à préparer sans attendre la grève interprofessionnelle du 19 mars.

Jean-Simon Bitter
Secrétaire de la section fédérale

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans AVIVA, AXA, Entreprises, GENERALI, GMF, JEC, MACIF | 1 Commentaire »

FO – Grève et Manifestation le 29 janvier 2009

Posté par foassurances le 27 janvier 2009

Tract URIF FO

Retour à l'accueil  Ils profitent de la Crise :
Ils détruisent les emplois, le Code du Travail, les services publics, l’hôpital et la Sécurité Sociale.
Ils réduisent les salaires et les retraites.
Le 29 janvier 2009 : grève interprofessionnelle et manifestation pour bloquer le pays et stopper cette politique.

fleche2.gif Télécharger le tract de l’URIF F.O     fleche2.gif Voir les appels inter-syndicaux

Dès septembre 2007, alors que les entreprises n’avaient jamais enregistrées autant de bénéfices au cours des années précédentes, les premières annonces de licenciements intervenaient.
Aujourd’hui ce sont des vagues de licenciements sans précédent que les salariés sont en train de subir ainsi que des périodes imposées de chômage technique qui annoncent de nouveaux plans de licenciement.

Ce n’est pas aux salariés, aux retraités, aux chômeurs de payer la crise d’un système, eux qui se disent légitimement aujourd’hui « Mais où est donc passé tout ce fric gagné par les entreprises et les spéculateurs au cours des dernières années ? »

Alors que des milliards sont distribués sans compter aux banquiers ; alors que tout est fait pour que les banques poursuivent impunément leurs errements spéculatifs, les salariés, les retraités, les chômeurs constatent que le gouvernement et le MEDEF entendent :

  • Réduire les droits des chômeurs
  • Mettre en place la loi Bachelot et les Agences Régionales de Santé en tentant ainsi de réduire toutes les qualités et les compétences de l’hôpital, ses lits et son personnel et en tentant de supprimer les Caisses régionales d’assurance maladie et leurs compétences dans les domaines des autres soins et des laboratoires, avant de s’attaquer aux Caisses primaires et à leurs offres de soins.
  • Etendre le travail du dimanche et en faire demain un jour travaillé comme tous les autres et pour certains salariés en faire le seul jour où ils travailleront. (Sur le travail du dimanche les actions commencent à payer pour empêcher que celui-ci ne se mette en place.)
  • Privatiser l’ensemble des services publics en commençant par La Poste, en détruisant ainsi égalité de traitement, services rendus, tarifications identiques dans l’ensemble du pays tout en cassant les statuts des personnels.
  • Mettre en place la RGPP qui vise à supprimer des dizaines de milliers d’emplois dans la fonction publique, particulièrement à l’école. Dans ce secteur les fortes mobilisations des lycéens, des enseignants, des parents ont fait reculer le gouvernement sur la réforme des lycées.

Avec l’URIF FO organisons la grève interprofessionnelle et manifestons le 29 janvier 2009 pour bloquer le pays.


Dès 13H00 Rassemblez-vous sous les ballons et banderoles FO

METRO CHEMIN VERT

La manifestation partira à 14H00 de Chemin Vert (Place de la Bastille)
pour se rendre à Saint-Augustin.

L’URIF FO occupera la tête de la manifestation, notre cortège est organisé par Unions départementales, dans l’ordre des départements.

Alors avec l’URIF FO, le 29 janvier 2009, vous ferez grève et vous manifesterez sur des revendications et des positions claires :

  • Interdiction des licenciements et arrêt de la précarisation. Arrêt immédiat de toutes les suppressions d’emplois.
  • Augmentation générale des salaires, des retraites et des minima sociaux pour relancer la consommation donc l’économie.
  • Retour au monopole public de La Poste et de tous les services publics déjà attaqués. Non à la privatisation des services publics.
  • Retrait des réformes de l’école primaire et des lycées. Maintien de tous les postes, de toutes les classes, de tous les cours.
  • Retrait de la loi Bachelot. Non à la mise en place des agences régionales de santé qui détruisent l’hôpital et la sécurité sociale. Maintien de la CRAMIF, de son centre de santé et de son laboratoire.
  • Oui à la Sécurité sociale de 1945.
  • Retrait du projet de loi Boutin qui remet en cause le logement social.
  • NON au travail du dimanche. Maintien du code du travail, des conventions collectives et des statuts.
  • NON à la fusion ANPE /ASSEDIC
  • Retour à 37 ans ½ pour tous, pour une retraite à taux plein et contre l’imposition dans l’avenir du travail jusqu’à 70 ans.
  • Maintien du droit de grève, NON au service minimum.
  • Respect des droits syndicaux, de la libre désignation des délégués syndicaux dans les entreprises.

DETERMINES, UNIS, PUBLIC PRIVE, DANS LA GREVE INTERPROFESSIONNELLE ;

SUR NOS REVENDICATIONS FO

LE 29 JANVIER 2009 NOUS DIRONS AU GOUVERNEMENT ET AU MEDEF

 » CE NE SONT PAS LES TRAVAILLEURS QUI DOIVENT PAYER !  «  

Dans notre branche professionnelle,
la section fédérale des assurances de la FEC-FO appelle les militants,
les syndiqués, les salariés à participer aux manifestations
avec les Unions Départementales de FO le 29 janvier 2009.

A ce jour, de nombreux appels à la grève et aux manifestations le 29 janvier 2009 ont été lancés (dans l’unité avec d’autres organisations syndicales) sur la base de revendications propres aux salariés des sociétés de l’assurance, voici quelques tracts d’appels :

AXA Montauban
(FO, CGT)

AVIVA
(FO, CGT, CFDT, CGC, CFTC)

GMF
(FO, CGT)

GENERALI
(FO, CGT, UNSA)

MACIF
(FO, CGT)

Tract FO CGT Axa Montauban

Tract Aviva Intersyndicale

Tract FO CGT GMF

Tract FO CGT UNSA Generali

Tract FO CGT MACIF

fleche2.gif Cliquez sur l’image du tract pour télécharger et voir le tract

Haut de page

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

 

Publié dans AVIVA, AXA, Entreprises, GENERALI, GMF, MACIF | 1 Commentaire »

12
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus