FEC-FO Assurances : Sur les Conventions Collectives Nationales / Demande à la FFA

Posté par foassurances le 14 novembre 2018

FEC-FO Assurances & SYNPA FO demandent à la FFA de réunir les deux Conventions Collectives Nationales des producteurs en assurances non cadres en une seule.

FEC-FO Assurances : Sur les Conventions Collectives Nationales / Demande à la FFA dans Entreprises fo-assurances-demande-ffaRetour à l'accueil newgif001.gif  La Section Fédérale des Assurances de la FEC FO et le SYNPA FO ont demandé à la FFA l’ouverture d’une négociation de branche afin d’améliorer les garanties collectives de branche des producteurs en assurances, jusqu’ici couvertes par deux Conventions Collectives Nationales (IDCC n° 438 et 653).

L’organisation et la gestion du temps de travail, la structure de la rémunération, les conditions d’exercice de l’activité professionnelle, les évolutions réglementaires récentes (…), concernant cette profession justifient la nécessité d’une CCN spécifique.
De plus, les entreprises ont adopté des pratiques très différentes pour l’affectation des salariés comme EB ou EI, les catégories sont même quelques fois confondues.


Ainsi, il apparaît nécessaire, afin notamment d’améliorer les conditions de travail de ces milliers de salariés et de mieux reconnaître leurs spécificités, d’ouvrir une négociation qui aura pour objectif d’aboutir à la création d’une Convention Collective Nationale unique qui réunirait les CCN des EI et EB.
C’est l’objet du courrier envoyé à la FFA dont vous trouverez ci-contre la copie.

Notre demande a été entendue : une négociation va s’ouvrir dans les jours prochains.

 Lire l’article avec la copie de la lettre  fichier pdf JEC 115 – Demande à la FFA de FEC FO Assurances et du SYNPA FO 

JEC 115 - Demande à la FFA de FEC FO Assurances et du SYNPA FO

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO –  Pour tout contact : 01 48 01 91 35

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Entreprises, JEC | 1 Commentaire »

“Révolution numérique ou digitale” et syndicalisme ! / 9 octobre 2018

Posté par foassurances le 1 octobre 2018

“Révolution numérique ou digitale” et syndicalisme ! / Grève 9 octobre 2018

Grève 9 octobre FEC FO AssurancesRetour à l'accueil newgif001.gif  La syndicalisation une donnée incontournable, mais non suffisante.

La syndicalisation des travailleurs reste la première préoccupation du syndicat afin de les organiser et de garantir leurs intérêts dans une société où l’individualisme et la réussite personnelle semblent de plus en
plus représenter l‘objectif indépassable…

La syndicalisation, cependant, n’est pas un objectif en soi, mais un outil afin de construire les conditions objectives à l’émancipation de tous les travailleurs.

Face à la puissance financière des grands groupes capitalistiques, seul le rapport de force créé par des millions de travailleurs organisés au sein d’organisations syndicales peut changer le système actuel, en proposant une société dans laquelle l’humain sera au centre de toutes les décisions et intérêts.
Il faut en finir avec les notions de profit et d’exploitation qui, non seulement maintiennent des milliards d’humains (hommes, femmes et enfants) dans la pauvreté et dans des conditions d’existence insupportables, mais également détruisent l’environnement, la nature, notre planète qui est unique et donc irremplaçable.

Cela est d’autant plus indispensable que les nouvelles organisations et formes de travail qui se développent, grâce ou à cause du digital, induisent souvent la remise en cause des garanties obtenues au fil des siècles (souvent dans la souffrance) et participent malheureusement à aggraver les conditions d’existence de la partie de la population la plus fragile.

Les organisations et formes de travail, rendues possibles par les capacités récentes de traitement du BiG DAtA (c’est-à-dire de collecte des données, de leur traitement et de leur utilisation), des logiciels, applications qui permettent de contourner l’humain, entraînent la détérioration des conditions de travail alors même que la “révolution numérique” surfe sur les potentialités de progrès y compris pour le bien être général.  

Lire la suite en cliquant sur ce lien fichier pdf JEC 113 FO Assurances

JEC FO Assurances Septembre 2018

 fo ass droits

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO –  Pour tout contact : 01 48 01 91 35

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Entreprises, JEC | 1 Commentaire »

RPP Assurances – Conférence FO pour la défense du RPP du 29 juin 2018

Posté par foassurances le 4 septembre 2018

Conférence FO du 29 juin 2018 pour la défense du Régime Professionnel de Prévoyance  

sauvons rppRetour à l'accueil newgif001.gif  La Section Fédérale des Assurances de la FEC FO a organisé, le 29 juin 2018 , une conférence de militants FO à la Bourse du travail, sur le dossier du RPP (Régime de Prévoyance du Personnel des Sociétés d’Assurances).

Un compte-rendu a été fait de l’audience du TGI de Paris du 26 juin 2018.
Cette conférence a été ouverte par Jean-Simon Bitter, Georges De Oliveira et Maître Humbert, notre avocate. Elle a permis une discussion très riche et très positive entre les militants présents. 

  

Lire le compte rendu en cliquant sur ce lien fichier pdf JEC 112 FO Assurances CR Conférence 29/06/2018 sur le RPP

JEC FO Assurances Juillet Août 2018 RPP Conférence

fleche2.gif  Lire tous nos articles sur le RPP

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO –  Pour tout contact : 01 48 01 91 35

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans JEC, RPP Branche Assurance | 1 Commentaire »

Prévoyance Santé : Défense du régime professionnel de prévoyance santé

Posté par foassurances le 15 septembre 2017

LOGO FEC FO Assurances JEC 102Prévoyance Santé : Il faut défendre notre régime professionnel
de prévoyance santé !

Retour à l'accueil  Les salariés de la branche des sociétés d’assurances bénéficient depuis le 05 mars 1962, date de la signature de la convention de branche, notamment par notre organisation syndicale, du régime Professionnel de Prévoyance du personnel des Sociétés d’Assurances.

LOGO FEC FO Assurances JEC 102JEC FO Assurances Septembre 2017Ce régime permet de garantir, en complément de la Sécurité sociale, les salariés des quatre conventions collectives de la branche des Assurances, la CCN du 27 mai 1992 (sédentaires cadres et non cadres), la CCN du 27 juillet 1992 (inspecteurs), les CCN du 13 novembre 1967 et 27 mars 1972 (salariés producteurs de base et échelons intermédiaires des services extérieurs de production) contre les risques d’incapacité, invalidité et décès,
ainsi que les prestations santé équivalentes au panier de soins.

Notre organisation a toujours veillé à défendre ce régime mais aussi à faire disparaître les discriminations envers les salariés producteurs d’assurance. Notre organisation a, sur ce point, obtenu gain de cause en 2013, ce qui nous a permis de signer cet accord.

Ce régime est vraiment un acquis important pour tous les salariés de la branche …
Lire la suite en cliquant sur ce lien fichier pdf JEC FO Assurances Septembre 2017

FO Assurances estime qu’il est nécessaire d’alerter et d’informer les salariés

de la profession de ces menaces et de prendre des dispositions d’action

pour défendre notre régime professionnel de Prévoyance.

 

JEC FO Assurances Septembre 2017

Lire la suite en cliquant sur l’image … ou sur ce lien fichier pdf JEC FO Assurances Septembre 2017


Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Entreprises, JEC, RPP Branche Assurance | 1 Commentaire »

Digital : cause ou outil de la transformation du travail ?

Posté par foassurances le 22 août 2017

Digital : cause ou outil de la transformation du travail ?

Retour à l'accueil   fleche2.gif L’innovation comme moteur de l’évolution ?.

Digital : cause ou outil de la transformation du travail ? dans Entreprises bureau-virtuel-jec

Yuval Noah Harari, historien, pose comme hypothèse que ce qui fait la différence entre les hommes et les animaux résiderait, non pas en l’aptitude à produire des outils, mais dans la capacité spécifique des premiers à concevoir des fictions collectives qui auraient favorisé le développement de l’humanité et sa supériorité.
Ces fictions seraient en même temps des aliénations collectives et le moteur de la création humaine. Au compte de ces aliénations collectives, on trouverait les constructions de systèmes politiques, l’argent et, bien sûr, les religions.
Celles-ci s’appuyant sur la mort pour donner du sens à la vie ; d’où depuis les origines, une recherche de la vie éternelle. Magie, potions et élixirs en tout genre, produits chimiques, altérations biochimiques des cellules humaines, améliorations médicinales, transformation de l’homme aujourd’hui dans le cadre du courant transhumaniste… beaucoup sont ceux qui recherchent l’immortalité : mais pour quoi faire ?

Il y a déjà vingt ans, Jeremy Rifkin, dans son livre « La fin du travail », annonçait une société de loisirs et d’économie sociale et solidaire. Or, force est de constater que cette vision positive du progrès technique et ses conséquences sur le travail reste une utopie. 
Dès lors, l’humanité est-elle condamnée à l’exploitation de la majorité par une minorité de plus en plus élitiste et cela pour l’éternité ? 
En tant que syndicalistes, nous ne le pensons pas. Le système économique qui est fondé sur l’exploitation des travailleurs est un système archaïque qu’il faut dépasser.
La vraie révolution, elle est là.

… Et aussi …

fleche2.gif Evolutions techniques, technologiques, informatiques. Vers le tout DATA !
fleche2.gif Un gisement de profit pour les grandes entreprises.
fleche2.gif Plus que jamais, le syndicat.

Lire la suite en cliquant sur ce lien fichier pdf JEC FO Assurances Juillet Août 2017

 

JEC FO Assurances Juillet Août 2017

Lire la suite en cliquant sur l’image … ou sur ce lien fichier pdf JEC FO Assurances Juillet Août 2017

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Entreprises, JEC | 1 Commentaire »

MAAF : Non à la remise en cause du droit du travail, Non aux discriminations fondées sur l’état de santé

Posté par foassurances le 6 juin 2017

MAAF : Non à la remise en cause du droit du travail, Non aux discriminations fondées sur l’état de santé !

Retour à l'accueil  newgif001.gif  Nous avions déjà annoncé en décembre 2016 la décision de la Cour d’appel de Poitiers du 3 décembre 2014 confirmée en cassation par STOP DISCRIMINATIONarrêt du 10 novembre 2016. Cet arrêt du 3 décembre 2014 constatait la discrimination subie entre salariés du fait de leur état de santé. 

Voir l’article : MAAF : Victoire de Force Ouvrière en cour de cassation

Rappelons qu’il s’agissait d’une prime d’assiduité qui était supprimée pour les salariés qui avaient eu deux jours d’absences pour maladie consécutifs ou non.

La MAAF a également été condamnée à indemniser les 5 premiers salariés qui avaient saisi les conseils de prud’hommes avec notre syndicat FO.

Ces salariés lésés avaient été suivis par de nombreux autres confrontés à la même discrimination : 110 dossiers sont actuellement en cours.

Notre syndicat FO a donc écrit à la MAAF pour proposer d’interrompre ces procédures et appliquer la décision de la cour d’appel. La MAAF n’a pas répondu pendant des mois.

C’est seulement le 13 février 2017 que la MAAF a répondu par l’intermédiaire de son avocat en ces termes :

« Il ne nous paraît pas cohérent que notre cliente, la société MAAF ASSURANCES, revienne sur sa position pour l’avenir, et ce même en qui concerne les 5 salariés auxquels vous faites allusion ».

En d’autres termes, la MAAF répond qu’elle poursuit la discrimination du fait de l’état de santé malgré la décision de la Cour d’appel.

Elle confirme qu’elle a été condamnée à indemniser 5 salariés mais estime qu’elle a le droit de faire subir aux autres salariés cette discrimination et même aux 5 salariés pour l’avenir.

Et c’est ce que la MAAF a fait en supprimant la prime d’assiduité aux salariés qui avaient subi deux jours d’absence pour maladie après l’arrêt du 3 décembre 2014 et même pour ceux qui avaient déjà été indemnisés.

Cela paraît incroyable. Mais c’est la réalité.

Une entreprise d’assurances dont, le Président Directeur Général est Thierry Derez, ignore un arrêt de la Cour d’appel qui constate la discrimination subie par des salariés du fait de leur état de santé. La MAAF décide de poursuivre la discrimination !

Si l’on en croit la MAAF, ces salariés déjà indemnisés et à nouveau victimes de discrimination devraient une nouvelle fois saisir les conseils de Prud’hommes et le faire après chaque arrêt maladie !

Que veut Thierry Derez ? Que veut la MAAF ?
Décourager les salariés ? Décourager notre syndicat FO?
Ecraser les prud’hommes en les encombrant de multiples affaires déjà tranchées ?
Afficher un mépris total pour les décisions de justice ?

STOP DISCRIMINATIONS

La FEC-FO et l’UD-FO des Deux Sèvres ont décidé de saisir la justice pour faire cesser cette discrimination illégale déjà constatée par une cour d’appel et confirmée en cour de cassation.

FO revendique :

  • Une réparation pour tous les salariés concernés sans qu’il soit nécessaire de saisir les prud’hommes,
  • L’arrêt de toute nouvelle discrimination
  • L’intégration de cette prime d’assiduité à 100 % dans le salaire de base.

Thierry Derez qui a connu une carrière d’avocat avant de s’engager dans les affaires, est aujourd’hui le Président du groupe COVEA et de ses sociétés dont MAAF, MMA, GMF, Téléassurances et Fidelia. Il a manifestement des difficultés avec les décisions de justiceRappelons la décision du Tribunal d’Instance de Paris 12ème qui a cassé l’accord d’UES qu’il avait conclu tout en dénonçant deux cent accords collectifs.

C’est son droit de contester une décision susceptible d’appel comme il le fait sur la question de l’UES.

Mais peut-il ignorer une décision définitive même après sa confirmation en cour de cassation ?

logo cour cassation

JEC 100 FO Assurances

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

 

Publié dans Entreprises, JEC, MAAF | 1 Commentaire »

Représentativité, branches et conventions collectives nationales : une dangereuse alchimie

Posté par foassurances le 30 mai 2017

Représentativité, branches et conventions collectives nationales : une dangereuse alchimie

Retour à l'accueil  newgif001.gif  Depuis des années, au travers divers rapports (POISSON, COMBREXELLE…), les gouvernements successifs déploient une stratégie dont le but est la déconstruction minutieuse de l’architecture conventionnelle des garanties collectives et de la protection sociale.
Représentativité, branches et conventions collectives nationales : une dangereuse alchimie dans Entreprises cc

Cette construction, qui est le fruit de l’histoire sociale de la France, des luttes menées depuis la révolution française et notamment le 19ème siècle et l’organisation du mouvement ouvrier, a toujours été combattue, tant par les patrons eux-mêmes que par les divers gouvernements et régimes qui se sont succédés.
Les propos, en 2007, dans le journal « Challenges » de Denis KESSLER, figure, s’il en est, du secteur des Assurances et du MEDEF, exprimaient déjà non pas un point de vue personnel et isolé, mais bien une idéologie qui traverse aujourd’hui l’ensemble de la classe politique mais aussi en partie syndicale.
« Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie. »

Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité Sociale, paritarisme…
A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ?
C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance ! « 
Cette idéologie n’est cependant ni innovante ni moderne ; elle s’inscrit dans une longue tradition du libéralisme le plus archaïque dont l’histoire s’entremêle avec les régimes les plus réactionnaires.

Lire la suite en cliquant sur ce lien fichier pdf JEC FO Assurances Mai 2017

 

JEC FO Assurances Décembre 2016

Lire la suite en cliquant sur l’image … ou sur ce lien fichier pdf JEC FO Assurances Mai 2017

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Entreprises, JEC | 1 Commentaire »

Le combat contre la Loi travail continue !

Posté par foassurances le 5 avril 2017

Le combat contre la Loi travail continue !

Retour à l'accueil   Nous publions dans cet article les extraits les plus importants d’un jugement obtenu par notre Fédération FO rejointe par la CGT contre GENERALI :ON A GAGNE FEC FO

Voir le jugement : ICONE PDF MINUTE TGI DE PARIS 21 mars 2017


Dans cette entreprise, un accord a été signé entre la direction et les syndicats CFDT, CFE-CGC et UNSA qui augmentait la durée annuelle du temps de travail de 5 jours (par suppression de journées de RTT ou augmentation de la durée quotidienne du temps de travail) sans rechercher l’accord des salariés par avenant, sans compensation salariale et qui a permis l’organisation des horaires individualisés par services avec des permanences imposées jusqu’à 18h45.

Bien sûr, la direction de GENERALI a fait appel, mais les principales dispositions du jugement gardent toutes leurs importances et méritent d’être portées à la connaissance de tous les salariés.

Extraits les plus importants du jugement : 

Sur le droit d’opposition du comité d’entreprise dans ce domaine :

« L’article L.3122-23 du code du travail aménage au profit du comité d’entreprise un droit d’opposition à la règle de l’horaire collectif du travail qui ne peut par définition s’exercer que sous forme d’avis favorable ou défavorable du comité d’entreprise concerné. L’expression de cet avis défavorable sur le projet litigieux, au demeurant de manière unanime peut donc être considéré que comme l’exercice de ce droit d’opposition »

Sur l’augmentation de la durée annuelle sans avenant soumis aux salariés :

«Or un accord collectif ne peut pas par principe valablement stipuler qu’il prévaudra sur les contrats de travail individuels des salariés. En l’occurrence, il n’est effectivement pas contestable que cet accord collectif prévoit une augmentation de la durée annuelle de référence des salariés avec comme conséquence une diminution du taux horaire sans augmentation générale.

Cette clause d’indivisibilité et l’incidence ainsi crée sur les contrats de travail sans solliciter l’accord express au moyen d’avenants concernant l’organisation et la durée du travail suffisent à entraîner la nullité de l’ensemble de cet accord collectifs »

Sur la demande d’annulation des autres accords du 17 décembre 2015 :

« L’accord litigieux du 17 décembre 2015 sur l’organisation et la durée du temps de travail apparaît suffisamment distinct et indépendant des cinq autres accords collectifs conclus le même jour. L’allégation d’ensemble contractuel entre cet accord annulé et ces cinq autres n’est donc pas caractérisé au terme des débats. La demande subsidiaire de l’UES GFA aux fins d’annulation des cinq autres accords collectifs conclus le 17 décembre 2015 du fait de l’annulation de l’accord litigieux sera en conséquence rejetée. »

Comme à la suite de notre victoire chez COVEA cela a provoqué la rage des organisations syndicales signataires mais les salariés ont reçu chaleureusement l’information et le tract FO explicatif.

Chez Generali, lors de la diffusion du tract explicatif (ICONE PDF LIRE LE TRACT FO GENERALI DU 29 MARS 2017), les militants FO ont pu constater le très bon accueil de celui-ci, de la part des salariés.

« Nous en avons vu beaucoup plongés dans une lecture attentive de ce tract même dense (mais il était difficile de faire moins pour cette communication essentielle après tous les mails qui ont circulés contre notre action de la part des fidèles soutiens de la Direction…). Nous avons eu droit à des Bravos, Félicitations, Heureusement que vous êtes là… »

Les camarades de GENERALI et la section fédérale sont fiers de ces victoires juridiques qui pour le compte de toute la classe ouvrière démontre que le code du travail existe toujours et peut être défendu malgré la loi travail dont nous demandons l’abrogation.

Chez COVEA comme chez GENERALI, ces jugements sont un appui à l’action syndicale et partout à la syndicalisation : chez GENERALI, pour la compensation salariale des heures travaillées non payées, chez COVEA pour l’annulation des dénonciations des accords collectifs.

Et partout c’est un encouragement pour l’action pour l’abrogation de la Loi Travail !

 

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans COVEA, Entreprises, GENERALI, JEC | 1 Commentaire »

Lettre OUVERTE à la FFA

Posté par foassurances le 23 février 2017

Lettre OUVERTE à la FFA

Retour à l'accueil   Décidément, il n’y a aucune trêve électorale, mais plutôt une crise sans précédent. Le gouvernement poursuit, avec les décrets d’application, la mise en œuvre de la loi Travail contre laquelle nous avons lutté pendant des mois.
Lettre OUVERTE à la FFA dans Entreprises logo-ffa-fec-fo-b

La direction du groupe COVEA a dénoncé des centaines d’accords qui codifiaient les droits des salariés de la GMF, de la MAAF, des MMA, de Télé assurances et de Fidélia assistance.
Les grandes opérations de fusions/acquisitions reprennent.
Les conventions collectives de la Branche Assurances sont menacées par un projet de regroupement dont UNSA et la CFDT sont demandeuses. Même notre régime professionnel de prévoyance serait remis en cause.

Lire la suite en cliquant sur ce lien fichier pdf JEC FO Assurances Février 2017

 

JEC FO Assurances Février 2017

Lire la suite en cliquant sur l’image … ou sur ce lien fichier pdf JEC FO Assurances Janvier 2017

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Entreprises, JEC | 1 Commentaire »

Bonnes RÉSOLUTIONS pour 2017

Posté par foassurances le 20 janvier 2017

Bonnes RÉSOLUTIONS pour 2017

Retour à l'accueil   Il suffit d’un battement de cœur entre le 31 décembre minuit et le 1er janvier pour éveiller en chacun d’entre nous un merveilleux Bonnes RÉSOLUTIONS pour 2017 dans Entreprises bonnes-resolutions-fosentiment d’optimisme et de sérénité avoisinant celui de toute puissance.


Chacun se sent prêt à changer la face du monde et révolutionner la société. D’abord en se changeant soi-même : régime, sport, culture, éducation… mais aussi en prenant part aux grands combats nécessaires à cette révolution, engagements en tout genre mais surtout en venant grossir les rangs des syndicats de travailleurs (FO bien sûr).

Lire la suite en cliquant sur ce lien fichier pdf JEC FO Assurances Janvier 2017

 

JEC FO Assurances Janvier 2017

Lire la suite en cliquant sur l’image … ou sur ce lien fichier pdf JEC FO Assurances Janvier 2017

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

 

Publié dans Entreprises, JEC | 1 Commentaire »

12345...13
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus