Mardi 10 juilllet : première rencontre de délégués de la profession

Posté par foassurances le 9 juillet 2007

Retour à l'accueil Revenir à la page d’accueil

Une première rencontre des délégués de la profession est organisée par FO assurances :

mardi 10 juillet à la Bourse du Travail

3 rue du Château d’eau à Paris

salle Jean Jaures

Cette rencontre aura lieu de 10 heures à 16 heures.

Elle est ouverte à tous et répond à la demande de nombreux salariés qui réclament l’unité à l’échelle de la profession pour faire céder des dirigeants qui se sont mis d’accord pour casser les droits collectifs et individualiser les salaires.

FO assurances a contacté la fédération CGT.

Publié dans Entreprises, JEC | 1 Commentaire »

FO assurances écrit au journal Les Echos

Posté par foassurances le 3 juillet 2007

Retour à l'accueil Revenir à la page d’accueil

Le journal Les Échos a publié, dans le mois de juin, 5 articles traitant notamment de FO assurances. On a l’impression d’un parti pris éditorial défavorable à notre syndicat et certaines informations sont fausses.

Il est vrai que notre indépendance syndicale nous vaut des commentaires particulièrement hostiles de la part de certains dirigeants. Nous sommes dans un milieu qui est fortement marqué par une forte intégration de certains syndicats dans les directions d’entreprise.

Dans les récentes procédures judiciaires, notre fédération avait souvent pour adversaires, non seulement l’employeur, mais aussi d’autres syndicats. Nos victoires devant les Tribunaux nous valent par conséquent, de la part de ces dirigeants, des commentaires haineux. C’est ainsi que  nous serions adeptes  »d’une idéologie du contentieux permanent ».

Quand nous rassemblons sur une pétition FO près de 3000 signatures, ce n’est pas cette formidable mobilisation qui est soulignée, ni l’engagement, avec FO, de dizaines de délégués d’autres syndicats, mais le fait que « FO est isolé chez AXA » alors que ceci n’a jamais été aussi faux.

Quand nous sommes engagés avec d’autres syndicats dans la grève et les manifestations, l’unité d’action intersyndicale est qualifiée « d’intersyndicale résiduelle ».

En réalité notre  indépendance nous conduit à défendre les intérêts particuliers des salariés dans tous les domaines : la négociation, les pétitions, la grève, les manifestations et devant les Tribunaux. Et dans ce dernier cas, les résultats le démontrent, l’action de FO vise le respect de la Loi au bénéfice des salariés.

Notre indépendance syndicale est de plus en plus reconnue, les élections professionnelles le prouvent. Par exemple, chez Generali, notre syndicat FO atteint 36 % des voix à Saint-Denis, là où les salariés sont le plus nombreux. Et dans le collège des non cadres, c’est 42 % des voix ! S’agissant des commerciaux qui ont subit un plan de licenciement, nous doublons nos voix !

La section fédérale FO des assurances a écrit au journal Les Echos ( FO assurances écrit au journal Les Echos dans JEC pdf notre lettre ) pour lui demander de corriger certaines informations inexactes.

Publié dans JEC | 1 Commentaire »

La mobilisation sur les salaires se développe dans la profession

Posté par foassurances le 17 juin 2007

New  Quand nous avons décidé de construire ce blog, nous avons commencé timidement, pour voir. Nous avons sous-estimé l’audience qu’il aurait et avons été débordés par l’actualité des mobilisations dans l’assurance.
Nous n’avons pas réussi à suivre cette actualité et nous nous en excusons.
Nous sommes conscients que notre blog nécessite maintenant des publications quasi-quotidiennes. Nous allons essayer d’y faire face.

Nous venons de publier plusieurs articles pour rattraper notre retard. Ils portent sur les sujets suivants :

La mobilisation s’étend à la toute la profession de l’assurance.
Elle a partout des points communs : refus de l’individualisation par l’exigence des négociations salariales, pour des augmentations générales de salaires, pour des primes de caractère salariale, pour la défense ou la reconquête des grilles indiciaires des salaires, pour des horaires décents.

Partout les sections FO sont dans l’action, presque partout il y a une unité entre FO et la CGT qui s’étend souvent à d’autres syndicats. Dans plusieurs sociétés des délégués ont exprimé le souhait d’une rencontre de nos fédérations respectives. FO assurances est totalement d’accord avec cette proposition.

Publié dans Entreprises, JEC | 1 Commentaire »

CAMIF : Retrait du plan ! Aucun licenciement !

Posté par foassurances le 30 mars 2007

Retour à l'accueil Revenir à la page d’accueil

Voir aussi le nouvel article du 05/09/08 – Manifestation du 13/09/2008 : Cliquez ici !

Rappelons que la CAMIF a été créée par la MAIF en tant que coopérative. Mais depuis la CAMIF a été privatisée. C’est ainsi que les plans de suppressions d’emplois se sont succédés. La Direction de la CAMIF a annoncé un nouveau plan ; cette fois il s’agit de 350 à 450 suppressions d’emplois, ce qui implique des centaines de licenciements. Les salariés de la CAMIF sont en grève avec leurs syndicats, tous unis pour exiger le retrait total du plan et la garantie d’aucun licenciement.

La section fédérale des assurances apporte son soutien total à la grève des salariés de la CAMIF. Notre section fédérale était au côté de la section fédérale du commerce mercredi 28 mars 2007 avec les salariés en grève réunis en Assemblée Générale lorsque qu’ils ont décidé d’appeler à une nouvelle manifestation samedi 31 mars 2007 à Niort. C’est en effet toute la ville qui se sent menacée par ces licenciements.

Mercredi se tenait l’Assemblée Générale du syndicat Force Ouvrière des assurances et de l’assistance des Deux Sèvres. Tous les participants avaient comme première préoccupation de rechercher comment agir aux côtés des salariés de la CAMIF. En effet les conséquences de la privatisation de la CAMIF guettent les salariés des mutuelles d’assurances, les mutuelles niortaises, confrontées elles-mêmes aux démutualisations.

Le syndicat a adopté la motion suivante :

L’Assemblée Générale du Syndicat FO des Assurances et de l’Assistance des Deux-Sèvres qui regroupe des syndiqués MAIF, MACIF, MAAF, SMACL et IMA réunie le 28 mars 2007, s’insurge contre le plan de licenciements à la CAMIF.

350 à 450 licenciements à la CAMIF seraient une catastrophe pour tous les salariés des Deux-Sèvres et pour toute la population du département et particulièrement de la ville de Niort.

Le Syndicat FO des Assurances et de l’Assistance des Deux-Sèvres appelle tous les salariés, toute la population à marquer leur solidarité et leur engagement avec les collègues de la CAMIF.

Le Syndicat FO des Assurances et de l’Assistance des Deux-Sèvres exige :

  • Le retrait total du plan de licenciement

  • Pas un seul licenciement

Le Syndicat interviendra à tous les niveaux pour rassembler les salariés et les organisations sur ces revendications.

Motion adoptée à l’unanimité.

Une délégation du syndicat s’est rendue à la CAMIF pour informer les salariés en grève et les sections syndicales de la CAMIF de cette motion.

Partout dans les sociétés mutuelles, les sections FO et tous les syndiqués ont engagé les dispositions pratiques et la mobilisation pour arracher le retrait du plan de licenciements. Les syndicats FO concernés prennent leurs dispositions pratiques notamment pour la réussite de la manifestation de samedi mais au delà jusqu’au retrait du plan.

compteur xanga
Voir aussi le nouvel article du 05/09/08 – Manifestation du 13/09/2008 : Cliquez ici !

Publié dans Entreprises, JEC, MAAF, MACIF, MAIF | 1 Commentaire »

GMF: Unité pour l’augmentation générale des salaires

Posté par foassurances le 28 mars 2007

Retour à l'accueil Revenir à la page d’accueil 

Les 6 organisations syndicales représentatives dans le groupe GMF ( CGT-FO, CGT, CFDT, CFTC CFE-CGC et SAP-UNSA ) ont lancé, dans l’unité, une GMF: Unité pour l'augmentation générale des salaires  dans Entreprises pdf pétition commune pour réclamer :

  • Une augmentation générale des salaires de 2,5 % au 1er janvier 2007.
     
  • Le maintien d’un écart positif de 0,7 % par rapport à l’inflation réelle telle qu’elle sera constatée en fin d’année.
     
  • La revalorisation des bas salaires en appliquant un minimum d’augmentation annuelle de 700 €.
     
  • Une revalorisation de la prime de vacances pour les cadres et les non cadres.
     
  • Une prime exceptionnelle de 1500 €.

Notre syndicat FO se félicite de cette unité et met tout en oeuvre pour la signature massive et la satisfaction de ces revendications.

compteur xanga

Publié dans Entreprises, GMF, JEC | 1 Commentaire »

Germain FEREC et la « sécurité sociale professionnelle »

Posté par foassurances le 9 mars 2007

Retour à l'accueil Revenir à la page d’accueil

Germain FEREC est le Président de la commission sociale de la FFSA, il est aussi Directeur Général Délégué à Generali, il est partisan de la « sécurité sociale professionnelle ». Depuis janvier 2005, les dirigeants du groupe Generali ont supprimé la mention de la société employeur sur la feuille de paie. Cette mention est remplacée par celle de « UES AFG », ou « Entreprise AFG ». C’est totalement illégal mais c’est le fruit d’un accord signé le 13 octobre 2004 par tous les syndicats à l’exception de notre organisation FO. Pour la Direction de Generali, ceci permet d’enlever aux salariés un droit fondamental, celui de s’opposer à un changement d’employeur, celui de résister à une mobilité imposée. Depuis janvier 2005, des milliers de salariés se sont vu signifier une affectation sans aucune possibilité de recours et ont été mutés sans leurs consentements.

Notre syndicat FO a réagit en rassemblant environ 1200 signatures sur une pétition pour exiger le rétablissement de la mention de la société employeur sur la feuille de paie, l’inspection du travail saisie par notre syndicat a pris position dans le même sens et notre fédération, la FEC FO, a assigné les sociétés qui composent le groupe Generali devant le TGI de Paris.

Le 4 octobre 2005, le TGI a rendu un jugement annulant l’article 1.2 de l’accord du 13 octobre 2004, en rappellent qu’une UES n’avait pas la personnalité morale et par conséquent n’avait pas la capacité juridique ni de conclure, ni de rompre un contrat de travail.

Les sociétés du groupe Generali ont fait appel de cette décision pour en suspendre les effets et Germain FEREC a adressé un mail aux 7000 salariés concernés pour expliquer qu’il défendait la « sécurité professionnelle des collaborateurs ».

Il faisait ainsi référence aux concepts défendus par la CGT et le CFDT de « sécurité sociale professionnelle » ou de « sécurisation des parcours professionnels ». Dans tous les cas, il s’agit de remettre en cause le Code du Travail et les droits collectifs qui ont comme origine le contrat de travail.

Une société ne peut employer un salarié sans signer un contrat de travail avec lui. Ce contrat est d’ailleurs toujours réputé signé. Ce contrat définit des obligations pour l’employeur bien au delà de celles qui sont expressément mentionnées puisque le contrat de travail est obligatoirement rattaché à des droits collectifs, une convention collective, la sécurité sociale, un régime de retraite complémentaire, le régime d’assurance chômage …. Germain FEREC pense certainement que tout ceci est obsolète et qu’il faut disposer d’une main d’oeuvre flexible ou, comme on le dit aujourd’hui, agile ! Et cela n’est pas compatible avec les droits collectifs nés du contrat de travail.

La cour d’appel de Paris s’est réunie le 8 mars. Notre avocat était comme en première instance Maître Michel Henry. Comme toujours dans l’assurance, c’est le cabinet Barthélémy, désormais CAPSTAN, qui représentait Generali. Mais cette fois il n’avait plus à ses côtés la brochette d’avocats des syndicats favorables à l’employeur. Il s’est contenté de déclarations d’allégeance de la CFDT, de la CFTC et de la CGC …

A notre grande surprise, mais aussi à notre entière satisfaction, l’avocat de la CGT s’est rangé de notre côté et a effectivement défendu des positions très proches de celles de notre syndicat FO.

Nous avons eu une autre surprise et une autre satisfaction, c’est Germain FEREC et la « sécurité sociale professionnelle » dans Entreprises pdfl’intervention du Ministère Public, peu fréquente en ce domaine. Le substitut général a présenté des observations verbales et écrites résolument tournées contre les prétentions du groupe Generali.

La Cour d’appel rendra son arrêt le 26 avril 2007. Il faudra attendre la publication pour en analyser les conséquences pratiques. En tout état de cause, notre syndicat FO sait que rien n’aboutira sans l’action syndicale et la mobilisation sur nos revendications.

compteur xanga

Publié dans Entreprises, GENERALI, JEC | 1 Commentaire »

Un sursaut de démocratie !

Posté par foassurances le 11 janvier 2007

Un sursaut de démocratie !

Nous subissons dans l’assurance un véritable harcellement judiciaire de la part des multinationales et même aujourd’hui du secteur mutualiste. Mais depuis quelques mois notre fédération a obtenu d’importantes décisions de justice d’une grande importance qui représentent un véritable sursaut de démocratie.

Le Tribunal de Grande Instance de Niort nous a donné raison contre la MAÏF par ordonnance du 7 août 2006, ceci vient d’être confirmé par un Arrêt de la cour d’appel de Poitiers du 12 décembre 2006. Le tribunal de Grande instance de Paris a rendu une ordonnance le 7 décembre 2006 qui impose à Generali la suspension de la restructuration en cours. Le Tribunal de Grande Instance de Paris avait annulé une consultation du CCE d’AXA par ordonnance du 4 février 2005, la cour d’Appel de Paris avait confirmé la décision par arrêt de la Cour d’Appel de Paris du 5 octobre 2005 et la cour de cassation vient de rejeter le pourvoi d’AXA par arrêt du 5 décembre 2006.

Rappelons que la décision des juges contre AXA visait une pratique de consultation illégale qui consiste à recueillir l’avis des syndicats au lieu et place des élus qui, selon AXA conduirait à un avis « manichéen ». Les juges ont estimé que ceci ne pouvait pas « être sérieusement affirmé sans remettre en cause les principes démocratiques ».

La décision contre Generali fait l’objet d’un tract qui est joint. Nous nous arrêterons dans ce JEC sur l’arrêt de la cour d’appel de Poitier rendu contre la MAIF parce qu’il intervient pour défendre un principe fondamental du droit du travail au moment où il est question de le remettre totalement en cause : le principe de faveur.

 

Lire la suite… »

Publié dans JEC | 1 Commentaire »

1...910111213
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus