Loi “Travail” : ABROGATION ! & « QVT » Qualité de Vie au Travail …

Posté par foassurances le 10 octobre 2016

Loi “Travail” : ABROGATION ! & « QVT »  Qualité de Vie au Travail …

Retour à l'accueil  Le combat continue, pendant tout l’été des actions ont été menées ; la loi qui a été promulguée au mois d’août est mauvaise pour les salariés et pour l’ensemble de la population, de la société. Notre organisation syndicale ainsi que la majorité des syndicats ouvriers et de jeunesse demandaient le retrait du projet, elles demandent aujourd’hui son abrogation.  

Et ce n’est pas l’affichage en trompe-l’oeil des chiffres du chômage et les manipulations médiatiques qui arriveront à convaincre les salariés et plus largement l’ensemble des citoyens de renoncer au rejet de cette loi ..

Loi “Travail” : ABROGATION ! & Lire la suite en cliquant sur ce lien fichier pdf JEC FO Assurances Septembre 2016

D’abord, car il voudrait détruire l’architecture du droit social français qui est l’oeuvre de la lutte ancestrale des classes.

Le but de la QVT se présente comme l’accompagnement du changement ?
Mais celui-ci, serait-il forcément acceptable ? Nous ne le pensons pas.
En effet, les critères qui étalonnent la conception d’un projet, notamment dans une entreprise, sont essentiellement ceux de la performance, de la compétitivité et de la rentabilité, en somme, des éléments évalués à l’aune de la finance, où les salariés sont des charges et non des ressources.
Après les RPS, les accords mixité diversité et le pacte de responsabilité, le constat fait par la plupart des observateurs est le peu d’efficacité de ces dispositifs, notamment en termes d’emplois et d’amélioration des conditions de travail …
Lire la suite en cliquant sur ce lien fichier pdf JEC FO Assurances Septembre 2016

 

JEC FO Assurances Septembre 2016

Lire la suite en cliquant sur l’image … ou sur ce lien fichier pdf JEC FO Assurances Septembre 2016

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

 

Publié dans Entreprises, JEC | 1 Commentaire »

Communiqué commun FEC FO et Fédération CGT – Banques Assurances : 15 Septembre pour l’abrogation de la Loi Travail

Posté par foassurances le 8 septembre 2016

Communiqué commun FEC FO et Fédération CGT – Banques Assurances
Le 15 septembre 2016 : Tous en grève pour l’abrogation de la Loi Travail

Retour à l'accueil  Abrogation de la loi Travail !

Le 15 septembre 2016, tous les salariés des secteurs de l’assurance et de la banque 

en grève et en manifestations pour l’abrogation.

Le gouvernement est averti, nous ne lâcherons pas.

Les sept organisations syndicales et de jeunesse restent unies.

Ce qui a été fait en déni de démocratie avec le 49-3, peut être défait.

Alors tous en Grève et manifestations le 15 septembre 2016 pour l’abrogation de la loi !

Paris, le 7 septembre 2016

Lire la suite en  cliquant sur l’image … ou sur ce lien fichier pdf Appel commun FEC FO et Fédération CGT – Banques Assurances pour le 15 Septembre 

Appel commun FEC FO et Fédération CGT - Banques Assurances 15 SEPTEMBRE LOI TRAVAIL

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

abrogation loi travail fo

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Communiqués SF, Entreprises | 1 Commentaire »

Communiqués SF FO Assurances & FO AXA France : Axa Belgique 650 emplois menacés !

Posté par foassurances le 8 septembre 2016

Communiqués FO Assurances & Sections syndicales FO AXA : Axa Belgique 650 emplois menacés !

Retour à l'accueil    Communiqué de la section fédérale FO Assurances du 07/09/16 :
La réalité rattrape le gouvernement, les patrons et tous ceux qui ont œuvré à la promulgation de la loi « travail ».

En effet, tous les décrets ne sont pas encore sortis que le vrai visage des politiques d’austérité menées dans tous les pays se révèle au grand jour.
Les grandes entreprises du secteur des Assurances qui avaient ralenti leurs projets destructeurs de restructuration afin de faciliter le passage de la loi travail, sortent dès à présent l’artillerie lourde. En commençant par AXA, qui n’hésite plus à annoncer des licenciements en masse : 650 en Belgique, combien dans les autres pays et notamment en France …

La loi « travail » en France ne créera pas d’emploi et n’est pas justifiée par des sociétés en difficultés. AXA Belgique est rentable et performante, mais l’appétit du profit est toujours plus fort.

Notre organisation maintien son exigence d’abrogation de la loi « travail » en France
et l’arrêt de toutes les politiques d’austérité dans tous les pays.

La Section fédérale des Assurances de la FEC-FO appuie les sections FO chez AXA
et envoie un message fraternel de soutien aux salariés et syndicats Belges confrontés aux licenciements annoncés par AXA.

********************************

picto_nouveau Communiqué des sections Force Ouvrière d’Axa France du 06/09/16
 Pour télécharger le communiqué : clic sur l’image … ou sur ce lien fichier pdfCommuniqué des Sections FO Axa : 650 emplois AXA menacés en Belgique !

Communiqué des Sections FO Axa : 650 emplois AXA menacés en Belgique

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances FEC-FO
& Sections FO Axa France 

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans AXA, Communiqués SF, Entreprises | 1 Commentaire »

Loi Travail : Grève interprofessionnelle & Manifestation nationale à PARIS le 14 juin 2016 pour le RETRAIT !

Posté par foassurances le 12 juin 2016

Loi Travail : Grève interprofessionnelle & Manifestation nationale à PARIS le 14 juin 2016
pour le RETRAIT !

Retour à l'accueil  A l’arrogance irresponsable, terreau de la violence, Force Ouvrière oppose la solidarité et l’unité d’action :

RETRAIT du projet de loi « HOLLANDE/VALLS/BERGER » !

La loi « HOLLANDE/VALLS/BERGER » est rejetée par la grande majorité de la population. Malgré tout, le gouvernement et ses séides poursuivent dans le déni de démocratie.
L’utilisation de 49.3, démontre que même à l’Assemblée Nationale, le Gouvernement n’a pas les soutiens nécessaires. Cet outil permet à un gouvernement, contre l’avis de la représentation nationale, contre le peuple, de passer en force. Dès lors, quelle légitimité un tel gouvernement et
le Président de la République qui le soutient, ont-ils ?
Certainement beaucoup moins que les millions de citoyens qui se prononcent, à une grande majorité, pour le retrait de ce texte, certainement beaucoup moins que les organisations syndicales de salariés et de jeunes qui, depuis plus de 3 mois, contestent cette loi avec détermination et dans l’unité.

Aujourd’hui, les citoyens, les travailleurs assistent à un déferlement de haine et de violence verbale sans commune mesure depuis des décennies avec de plus en plus de dérapages de la part des politiques, patrons et des journaux aux ordres. Pas une émission télévisuelle, radiophonique, pas un article dans la presse ou sur les réseaux sociaux qui ne tente d’instiller la haine des organisations syndicales. La stratégie est clairement décrite : détruire les organisations qui ne plient pas devant le dictat du Gouvernement, diabolisation des uns, tentative de division des salariés de leur organisation, désinformation. 

Mais rien n’y fait, la population, les salariés ne sont pas dupes. La mobilisation, quoi qu’en disent les médias et le Gouvernement, progresse, avec des secteurs qui sont plus en pointe que d’autres, mais cela ne faiblit pas. D’autant plus que pour les salariés, cela n’est pas abstrait car dans les entreprises et notamment dans celles du secteur des Assurances, les exemples concrets de ce que pourrait être la loi « Travail » existent déjà.

Partout, les militants FO doivent lutter pour maintenir et défendre les droits collectifs des salariés. Partout, en effet, ces droits sont mis à mal, partout on essaie de contourner le rempart que représentent les organisations syndicales qui défendent les salariés dont Force Ouvrière.
Notre organisation syndicale est souvent confrontée à la convergence hostile des organisations qui accompagnent les entreprises, avec quelques fois la complicité des médias.

C’est le cas notamment à l’occasion des élections professionnelles qui se sont déroulées à Generali le 02 juin 2016. 
Vous trouverez, ci-après, le communiqué paru sur notre site foassurances.fr (http://foassurances.fr/2016/06/02/communique-fo-confronte-aux-diffamations-et-aux-mensonges-chez-generali/)

 

jec derniere minute

Notons que le démenti (portant sur l’article mensonger de Xavier de Mazenod dans son blog THEVILLAGE sur le Télétravail) qui devait être envoyé à la demande
de FO Generali à tous les salariés le 1er juin par la Direction a été envoyé le 3 juin, c’est à dire le lendemain des élections …
FLASH INFO maj info 14 06 2016

 

 

JEC FO Assurances JUIN 2016

Lire le JEC en cliquant sur l’image … ou sur ce lien fichier pdf JEC FO Assurances Juin 2016

 

Vous trouverez également ci-joint l’appel commun appel commun FD CGT & FEC-FO (banques et assurances) pour le 14 juin.
A diffuser à l’ensemble des syndiqués et des salariés.

TOUS EN GREVE, TOUS A LA MANIFESTATION LE 14 JUIN 2016.

RETRAIT DU PROJET LOI TRAVAIL !

appel commun fd cgt & fecfo 14 juin

Lire l’appel en cliquant sur l’image … ou sur ce lien fichier pdf APPEL commun_FD CGT & FO (banques et assurances) 14 juin 2016

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Entreprises, GENERALI, JEC | 1 Commentaire »

Communiqué : FO confronté aux diffamations et aux mensonges chez Generali

Posté par foassurances le 2 juin 2016

Flash Info FO Generali
Communiqué : FO confronté aux diffamations et aux mensonges chez Generali

FLASH INFO maj info 14 06 2016

 

Nous publions sur ce site un communiqué FO Generali du 02 juin 2016

FLASH INFO FO

 Fin 2015, la Direction de Generali a voulu anticiper sur le projet de loi EL Khomri en soumettant à la signature un accord qui : 

• augmente la durée du travail d’une semaine sans aucune compensation salariale,

• modifie les horaires individualisés qui seront déterminés par service sans négociation avec les syndicats sans accord du comité d’entreprise ni contrôle de l’inspecteur du travail.
.
Notre syndicat FO a lutté de toutes ses forces contre le projet d’accord en réunissant plusieurs assemblées générales et en lançant une pétition FO qui recueilli plus de 1000 signatures et le comité d’entreprise a voté à l’unanimité contre l’accord.
La Direction de Generali ignorant la pétition FO, ignorant le vote du comité d’entreprise a persisté et fait signer l’accord par la CFDT, la CFE-CGC et l’UNSA.
Cette fois une nouvelle pétition pour condamner l’accord et obtenir une compensation salariale a été lancée par notre syndicat FO avec deux autres organisations, la CGT et la CFTC. Cette pétition a recueilli plus de 1300 signatures.
La FEC FO devait saisir le TGI de Paris pour faire annuler cet accord illégal. La CGT a décidé de se joindre à la procédure pour réclamer également l’annulation de cet accord.

 

Depuis que cette action est engagée les mensonges se multiplient contre notre organisation syndicale FO et ses militants au sein de Generali.

fleche bleu

 Ne retenons ici que ce qui porte sur cet accord illégal :

  • La pétition qui recueille plus de 1300 signatures de salariés de Generali est qualifiée de « pétition fantôme » par un des syndicats signataires de l’accord. Nous avons été dans l’obligation de faire constater la réalité des signatures par un huissier.
  • Les signataires de l’accord El-Khormi prétendent mensongèrement que l’accord précédent a été dénoncé. L’un des signataires précise même « légalement »
  • L’annulation de l’accord sur le temps de travail conduirait automatiquement et légalement à la caducité des autres accords … C’est ce que Generali demande au tribunal par provocation mais ce que le tribunal ne lui accordera certainement pas.

fleche bleu  Et le 1 juin 2016, à la veille des élections professionnelles chez Generali, une alerte Google a pointé sur un article paru sur un site internet (zevillage) sous le titre « Chez Generali, Force ouvrière et la CGT attaquent l’accord télétravail »

Ce titre est mensonger et confond délibérément l’accord sur le temps de travail et l’accord sur le télétravail.VERITES MENSONGES
Notre syndicat et ses militants sont intervenus auprès du responsable du site, pour lui demander de corriger cette information.
Ce dernier a refusé en prétendant que son article était issu du texte rédigé par Mariette Kammerer et publié par le service de l’AFP-Liaisons sociales en reconnaissant cependant en avoir changé le titre.
En vérifiant avec l’article d’origine (repris seulement en partie) nous avons constaté que non seulement le titre avait été changé mais également le contenu.
Et voilà ce que nous a répondu Xavier de Mazenod, responsable du site Zevillage : « Je viens de vérifier l’article de Mariette paru sur Entreprise & Carrières qui est strictement conforme au nôtre ».
MENSONGE !
Voilà ce qu’a écrit Mariette Kammerer que nous avons interrogée : «C’est assez clair selon moi, je ne fais pas référence à l’accord télétravail quand je parle de l’action en justice. Je ne sais pas ce qu’a écrit le site dont vous parlez mais s’il a déformé mes propos je n’en suis pas responsable. »
Il est donc démontré que Xavier de Mazenod a menti.
Il se présente comme «conseil et formation en communication d’influence, spécialiste de la mise en œuvre et de l’animation de réseaux sociaux professionnel ».
Il est le conseil de qui dans cette affaire ?
Nous ne pouvons pas le savoir mais notre syndicat FO a immédiatement rédigé un démenti le 1er juin et a demandé à la Direction de Generali de le diffuser aussitôt. Ce n’est pas encore fait.
Notre syndicat FO reste déterminé, malgré les pressions et les mensonges, à lutter contre cet accord chez Generali
et pour le retrait du projet de loi dans le pays.

  

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

 

Publié dans Communiqués SF, Entreprises, GENERALI | Commentaires fermés

Section Fédérale FO Assurances : grève et manifestations le 28 avril pour le retrait du texte de loi travail

Posté par foassurances le 20 avril 2016

Communiqué BSF FO Assurances : le 28 avril, grève et manifestations pour le RETRAIT du texte de loi travail !

Retour à l'accueil   Le Bureau de la Section Fédérale des Assurances de la FEC-FO, réuni le 18 avril 2016, réaffirme que le projet de loi « travail » s’inscrit dans la continuité des lois « sécurisation de l’emploi », « dialogue social » et « pour la croissance et l’activité ». Ce projet s’attaque directement aux droits sociaux collectifs.

La mobilisation des travailleurs (salariés, chômeurs, retraités), à l’appel des organisations ouvrières FO, CGT, FSA, Solidaires et des jeunes, à l’appel des organisations UNEF, UNL, FIDL depuis le 09 mars, notamment lors de la journée de grève interprofessionnelle du 31 mars qui a rassemblé 1,2 million de manifestants, a conduit à des reculs mais le fond du projet, à savoir l’inversion de la hiérarchie des normes et la remise en cause du principe de faveur, n’a pas été modifié.

C’est pour cela que la seule exigence reste le RETRAIT DU PROJET DE LOI.

Le BSF Assurances appelle à la réussite, par la grève et les manifestations du 28 avril 2016. Afin d’y contribuer, il est nécessaire d’amplifier le mouvement jusqu’au retrait de ce projet de loi.

Le BSF des Assurances appelle donc l’ensemble de ses syndicats et de ses militants, dès à présent, à l’organisation de toutes initiatives permettant la poursuite de l’action, en particulier par la grève jusqu’au retrait du Projet de LOI.

Le 28 AVRIL 2016

GRÈVE et manifestations

Pour le RETRAIT du texte de loi travail

Pour télécharger le communiqué : clic sur l’image … ou sur ce lien fichier pdf Communiqué Bureau SF FO Assurances Appel Grève 28 AVRIL 2016

FO RETRAIT 28 AVRIL

Lire le : Communiqué de presse CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL du 14 avril 2016  pour l’appel au 28 avril 2016

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

 

Publié dans Communiqués SF, Entreprises | 1 Commentaire »

Tract commun FEC FO et Fédération CGT – Banques Assurances : RETRAIT du Projet de Loi Valls/Berger/El Khomri

Posté par foassurances le 30 mars 2016

Tract commun FEC FO et Fédération CGT – Banques Assurances
Le 31 Mars 2016 : Tous en grève pour le RETRAIT du Projet de Loi Valls/Berger/El Khomri

Retour à l'accueil   Devant la casse du code du travail et la remise en cause des droits des salariés, les Fédérations CGT et FORCE OUVRIERE Banques et Assurances décident de faire front commun contre le projet de loi VALLS/BERGER/EL-KHOMRI.

Elles se félicitent du succès des manifestations du 9, 17 et 24 mars pour le retrait de projet de loi El-Khomri dite loi « travail », manifestations qui ont réuni des milliers de salariés, étudiants et lycéens nationalement.

Elles réaffirment qu’avec ce projet de loi, les principes qui fondent les garanties collectives sont attaqués, notamment le Principe de Faveur et la hiérarchie des normes cherchant ainsi à faciliter les licenciements. Nos secteurs ne seront pas épargnés par les conséquences graves de ce texte. La précarité ne doit pas être notre avenir.

Les fédérations CGT, FO revendiquent plus que jamais le retrait immédiat du projet de loi « Travail » qui constitue un véritable retour au XIXème siècle ! Ce projet ne peut être ni amendé ni négocié, il doit être retiré !

Elles appellent tous les salariés des secteurs banques et assurances à se mettre en grève le jeudi 31 mars et à participer aux manifestations.

TOUS EN GREVE LE 31 mars 2016

RETRAIT du Projet de Loi « Travail

Lire la suite en  cliquant sur l’image … ou sur ce lien fichier pdf Tract commun FEC FO et Fédération CGT – Banques Assurances

 

Tract commun FEC FO et Fédération CGT - Banques Assurances

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Communiqués SF, Entreprises | 1 Commentaire »

Défense du code du travail : Retrait du projet de loi “Travail”

Posté par foassurances le 11 mars 2016

Défense du code du travail : Retrait du projet de loi “Travail”

Retour à l'accueil  On pourrait se poser la question de savoir pourquoi se multiplient les attaques acharnées contre le code du travail.
Cette question est d’autant plus légitime en ce moment, avec le projet de loi du gouvernement, porté par la ministre du travail Mme EL KHOMRI.
Ce projet de loi “Travail” s’inscrit dans le vaste mouvement de remise en cause, depuis des décennies, des conquêtes sociales. Mais, le simple fait qu’il soit
engagé dans le cadre d’un gouvernement “socialiste”, le rend doublement inacceptable.

Défense du code du travail : Retrait du projet de loi “Travail” dans Entreprises jec-83-mars-vbD’abord, car il voudrait détruire l’architecture du droit social français qui est l’oeuvre de la lutte ancestrale des classes.
Enfin, car il est proposé par un gouvernement dont le socialisme affiché devrait l’empêcher de souscrire à la vision rétrograde dont rêve le MEDEF.
Malgré cela, le gouvernement affirme une volonté farouche et semble prêt à tout pour détruire les droits sociaux collectifs conquis depuis des siècles et plus particulièrement, les avancées significatives de 1936 et 1945.

Mais qu’est-ce qui justifie cette orientation prise par ce gouvernement ? Ne voit-il pas que cette politique est suicidaire, tant pour le pays que pour le parti au gouvernement ?
Ce sont là quelques questions qui sont posées par les salariés et dont les réponses n’ont de sens en dehors de la lutte des classes, au sein du système capitaliste et de son fonctionnement. C’est effectivement une réflexion fondamentale mais qui nous emmènerait au-delà de notre champ d’investigation et de la question immédiate, qui est la lutte contre la destruction du code du travail et des garanties collectives.


La Genèse du code du travail
Les relations de travail au XIXème siècle sont marquées par la “liberté contractuelle” chère au MEDEF d’aujourd’hui, parfait continuateur des premiers regroupements patronaux. C’est donc le seul code civil qui réglait les relations entre employeur et salarié …

Lire la suite en cliquant sur ce lien fichier pdf JEC FO Assurances Mars 2016

Le code du travail : outil de défense individuelle et collective des salariés
Alors bien sûr, le code du travail que nous connaissons aujourd’hui à beaucoup évolué depuis 1910. Il reste pour autant le code où est consigné, outre les diverses lois qui régissent le droit du travail, les grandes dates des conquêtes sociales, telles l’instauration, en 1919, des conventions collectives etde la journée de 8 heures, des congés payés (15 jours) en 1936 en même temps que la limitation du temps de travail à 40 heures par semaine, le droit de grève en 1946, après 5 ans d’interdiction par le régime de Vichy…
Mais il est aussi le code dont la colonne vertébrale est constituée par des grands principes qui caractérisent,…
Lire la suite en cliquant sur ce lien fichier pdf JEC FO Assurances Mars 2016

 

Au gouvernement, au patronat qui veulent détruire le codedu travail, nous disons RETRAIT !A ceux qui veulent nous faire croire que l’on peut amender

un projet de loi dont le but fondamental est la destruction

du code du travail, nous disons RETRAIT !

Le 31 mars 2016, tous en grève pour dire

RETRAIT !

 

 

JEC FO Assurances MARS 2016

Lire la suite en cliquant sur l’image … ou sur ce lien fichier pdf JEC FO Assurances Mars 2016

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Entreprises, JEC | 1 Commentaire »

Section Fédérale FO Assurances : Appel à la grève le 9 mars 2016 – Retrait projet de loi El Khomri

Posté par foassurances le 9 mars 2016

Communiqué SF FO Assurances : Appel à la grève le 9 mars pour le RETRAIT du PROJET EL KHOMRI – Loi Travail

 

Retour à l'accueil  La Section fédérale des Assurances (qui couvre les branches Assurances, Assistance, Courtage et Agences générales) de la FEC-FO appelle à la Grève le 09 mars 2016 pour le : 

RETRAIT du Projet de loi « TRAVAIL ».

Projet EL KHOMRI : Ni négociable, ni amendable

RETRAIT !

Pour télécharger le communiqué : clic sur l’image … ou sur ce lien fichier pdf Communiqué SF FO Assurances Appel Grève 9 mars 2016

En ce qui concerne la région Île de France, les UD FO avec les UD CGT, SUD,FSU, FIDL , UNEF et UNL ont décidé d’une manifestation devant le siège du MEDEF le 09 mars 2016 : fichier pdf APPEL COMMUN 9 MARS  UD FO UD CGT, SUD,FSU, FIDL , UNEF et UNL

 Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

 

Publié dans Communiqués SF, Entreprises | 1 Commentaire »

SF FO Assurances : PROJET EL KHOMRI : NI NÉGOCIABLE, NI AMENDABLE = RETRAIT !

Posté par foassurances le 2 mars 2016

Section Fédérale FO Assurances : PROJET EL KHOMRI : NI NÉGOCIABLE, NI AMENDABLE = RETRAIT !

Retour à l'accueil     L’avant-projet de loi réformant le code du travail, qui devait être présenté début mars au conseil des ministre, plus qu’une provocation est la preuve que le tandem infernal gouvernement/CFDT aux ordres du MEDEF et des grands argentiers internationaux est prêt à aller jusqu’au bout de la destruction des garanties collectives conquises par les ouvriers, employés, salariés, travailleurs de notre pays.

Ce que personne, jusqu’alors, n’a osé faire. Ce gouvernement, lui, le fait, répondant point par point aux désidératas du MEDEF. FO ASSURANCES CODE DU TRAVAIL NON RETRAIT
Avec une violence sans précédent, c’est toute la population et particulièrement la classe ouvrière qui est livrée en pâture aux charognards de la finance. Plus aucun droit, aucune protection, retour à « l’ancien régime ».

Dans le scénario que l’on nous présente, les grands patrons devraient avoir droit de vie et de mort… Si certains pouvaient encore avoir des doutes, le texte porté par la ministre du travail (en bon petit soldat) Myriam EL KHOMRI, doit finir de leurs ouvrir les yeux.

Il fallait s’y attendre, le long texte de 131 pages, s’inscrit dans le programme de destruction des droits collectifs des salariés afin de répondre aux demandes du patronat, confronté à l’agonie du système capitaliste.
Au-delà des dispositions qui feraient retourner la classe ouvrière au XIXème siècle ; le point central de l’attaque est porté sur la hiérarchie des normes et le principe de faveur, ainsi que la notion d’avantages individuels acquis.
Les économistes, les commentateurs politiques que sont notamment les journalistes sont surpris de l’ampleur des attaques contre le droit du travail.

  • « Définition du licenciement économique, durée du travail, référendum d’entreprise, modulation du temps de travail…avec son projet de loi Myriam EL KHOMRI flexibilise le droit du travail comme jamais, auparavant, ne l’aurait fait…un ministre de droite ».
    Tel est le chapeau introductif du long article (La Tribune, du 19/02/2016) de Jean-Christophe CHANUT qui s’étonne de l’ampleur du détricotage du code du travail.
  • Même pour Jacques ATTALI, que l’on ne peut pas taxer de dangereux gauchiste, ce texte est « hallucinant et insensé »

Néanmoins, ne nous laissons pas berner pour autant.
Nous sommes dans un jeu qui pour faire passer le fond, qui est bien sûr la remise en cause des droits collectifs des salariés, présente d’abord un projet inacceptable pour ensuite permettre aux valets du pouvoir de faire passer le principe de la destruction des droits collectifs de 1936 et 1945 tout en criant haut et fort qu’ils ont fait progresser le projet dans l’intérêt de la collectivité, qui dans leur esprit doit se réduire aux patronat …

Comme nous l’avons dit, ce texte est long et s’il est plus particulièrement centré sur la question du temps de travail, il contient d’autres éléments.

Ce qui ressort tout d’abord de ce projet c’est son architecture.

Conformément aux préconisations de la Commission Badinter ou du rapport Combrexelle, chaque thème du code du travail se diviserait en trois :

  • Les dispositions d’ordre public,
  • Les dispositions ouvertes à négociation : avec un point fondamental, la remise en cause du niveau des branches, en institutionnalisant l’inversion de la hiérarchie des normes. Le niveau de négociation étant l’entreprise, et uniquement à défaut la branche.
  • Enfin, les dispositions supplétives : c’est-à-dire lorsqu’il n’existerait ni accord d’entreprise ni de branche.

Cette nouvelle architecture est, bien sûr, mise au seul profit des intérêts du MEDEF puisqu’il donne « in fine » la main aux accords d’entreprise donc au chantage patronal.

Depuis 2013, le code du travail subit les attaques répétées de la part du gouvernement accompagné par la CFDT, au travers, notamment, des lois Macron et Rebsamen.

Aujourd’hui, le patronat de l’assurance, en toute illégalité, va même jusqu’à mettre en œuvre dans les entreprises, des dispositifs envisagés dans l’avant-projet ; c’est le cas par exemple chez Generali qui vient d’obtenir un accord dont certaines dispositions, concernant le temps de travail, sont en opposition avec le code du travail.

Mais les salariés n’en veulent plus, par tous les bouts ils disent NON !
Le code du travail qui détermine depuis sa création le contrepoids au lien de subordination qui caractérise le contrat de travail a déjà été assez dénaturé. Pas un recul de plus !

La Confédération FO a raison : ce texte est inamendable, il doit être retiré.

« LE CODE DU TRAVAIL VAUT BIEN UNE GRÉVE GÉNÉRALE INTERPROFESSIONNELLE POUR BLOQUER LE PAYS ET UNE MANIFESTATION NATIONALE JUSQU’AU RETRAIT DE CE PROJET DE LOI QUI REMET EN CAUSE LES CONQUETES SOCIALES DE 1936 ET 1945 »

Projet EL KHOMRI : Ni négociable, ni amendable

RETRAIT !

Tract SF Assurances FO Retrait du projet de loi travail El khomri

Pour télécharger le tract : clic sur l’image … ou sur ce lien fichier pdf FO Assurances - Retrait du projet de loi travail El khomri

FLASH INFO FO ASSURANCES Les choses vont très vite. Il est crucial de réunir rapidement nos instances et qu’en lien avec nos Unions Départementales, nous prenions les mesures pour réussir la construction de la mobilisation et du rapport de force pour le RETRAIT de ce projet destructeur du Code du Travail. 

En ce qui concerne la région IDF, les UD FO avec les UD CGT, SUD,FSU, FIDL , UNEF et UNL ont décidé d’une manifestation devant le siège du MEDEF le 09 mars 2016. Cette manifestation participe de la préparation de la mobilisation interprofessionnelle, de grève, d’arrêts de travail, de manifestation d’ampleur le 31 mars 2016, décidée par ces organisations syndicales lors de leur réunion du 29 février jusqu’au retrait du projet de loi El Khomri (voir l’appel commun ci-dessous).

Dès à présent, la Section Fédérale des Assurances invitent ses syndicats parisiens et ses militants qui seront sur Paris à participer à ses actions.

Partout, POUR LE RETRAIT du Projet EL KHOMRI, préparons la grève du 31 mars 2016…

APPEL COMMUN 9 MARS  UD FO UD CGT, SUD,FSU, FIDL , UNEF et UNL

Pour télécharger le tract : clic sur l’image … ou sur ce lien fichier pdf APPEL COMMUN 9 MARS  UD FO UD CGT, SUD,FSU, FIDL , UNEF et UNL

 

Georges DE OLIVEIRA
Secrétaire Section Fédérale des Assurances
FEC-FO

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Communiqués SF, Entreprises | 1 Commentaire »

1...34567...26
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus