Résultats de votre recherche

Mes meilleurs vœux pour l’année 2014…. Revendications !

Posté par foassurances le 20 janvier 2014

Mes meilleurs vœux pour l’année 2014…. Revendications !

Retour à l'accueil Il est dans l’air du temps de se souhaiter les meilleurs vœux pour la nouvelle année, encore ne doivent-ils pas être « des vœux pieux »…

Si les fêtes de fin d’année sont des moments où les salariés peuvent prendre un peu de repos et être en famille, ils ne se font aucune illusion ; pour les travailleurs et leurs droits, il n’y a aucune trêve. La preuve, ces millions de salariés qui doivent travailler pendant toute cette période…

Au nom de quoi ?

De la compétitivité, de la productivité, d’un soi-disant patriotisme économique. En somme, tout ce qui justifie l’austérité, la déréglementation, la destruction des droits des travailleurs et des institutions de la République.

Oui travailleurs, vous devriez faire encore et encore des sacrifices. Vous devriez travailler plus longtemps, vous devriez être moins payés, vous devriez accepter votre exploitation, mieux, vous devriez contribuer à augmenter vous-même votre exploitation. Du moins c’est ce que nous rabâchent les nervis de la pensée dominante.

D’ailleurs, alors que les profits des grandes entreprises financières sont repartis à la hausse, que les grands patrons s’auto augmentent généreusement, l’ensemble des salariés, employés, cadres doit encore se serrer la ceinture et cela, dès le 1er janvier.
Face aux multiples hausses annoncées, celle de la TVA, fin des tarifs régulés du gaz qui va impacter des millions de locataires (mais pas seulement), augmentation de 2,4 % du gaz, de 2,5 % de l’électricité, de 4,8 % pour la redevance télévision, + 2,4 % en moyenne pour la RATP… les salariés eux se voient souvent proposer des augmentations générales égales à… 0 %, comme pour la Macif qui, copiant en cela beaucoup d’autres entreprises, met en avant la rémunération individuelle « valorisant » une soi-disant implication de chacun dans la productivité, au détriment des augmentations générales.

Et pendant ce temps-là, de l’aveu même de plusieurs journaux des plus « sérieux », c’est la 3ème année consécutive que la rémunération des patrons des 120 plus grandes sociétés cotées à Paris a augmenté, de + de 6,3 % pour la dernière année si l’on en croit ces mêmes journaux, sans réel lien avec les résultats de ces entreprises.
Mais de plus, conformément à la dernière étude ATH portant sur la « Rémunération de 400 dirigeants de sociétés cotées », depuis 2008 (donc depuis la fameuse crise qui justifierait pour les travailleurs les pires restrictions), la rémunération des dirigeants de ces sociétés a progressé en moyenne de 17 % et de 21 % en ce qui concerne l’augmentation des rémunérations fixes et variables des dirigeants du CAC 40, avec des rémunérations moyennes de 2,32 millions d’euros en 2012 contre 1,91 million d’euros en 2008.

Alors, oui on peut dire que la crise ne pèse pas de la même façon pour tous. 

Un exemple dans notre secteur : il faut savoir que la rémunération du PDG d’AXA a augmenté de 129 % depuis 2002. En 2012, cette rémunération a été de 3,2 millions d’euros en progression de 8 % par rapport à l’année précédente…

Bien sûr, l’argutie de la crise n’a d’autre but que la recherche perpétuelle de la baisse du coût du travail par la destruction des droits des travailleurs, des CCN et cela avec la complicité des gouvernements et grâce à la trahison de certaines organisations syndicales.
Ces complicité et trahison se concrétisent par exemple dans l’ANI de janvier 2013 et de la loi qui en découle de juin 2013 qui sous couvert de « sécurisation de l’emploi » en fait organisent et développent encore plus la précarisation des salariés.

Remise en cause des prérogatives des IRP, du droit du travail, du code du travail et des Conventions collectives, ce sont des cadeaux offerts aux patrons et au capitalisme le plus débridé. Ces attaques viennent se rajouter aux méthodes de management, organisations de travail qui instaurent depuis des années flexibilité, précarité, individualisation, pression…

Face à ces attaques, qui s’amplifient et deviennent toujours plus brutales, notre organisation syndicale Force Ouvrière a une solution à proposer à tous les salariés, à tous les militants. Rejoignez Force Ouvrière !

Avoir la bonne information, formation, organisation, voilà la clé de la résistance pour gagner face aux diverses attaques.

Force Ouvrière est là pour répondre aux besoins de tous les salariés (quels que soient leur statut). Prendre conscience des intérêts particuliers qui sont les nôtres, décrypter les conséquences, pour les salariés, des divers projets mis en œuvre par les gouvernements ou les patrons, former et unir les travailleurs, formuler avec les salariés les revendications qui défendent leurs seuls intérêts, voilà ce que nous devons proposer et développer auprès des travailleurs.

Intensifions notre travail et notre présence sur le terrain, apportons les solutions adaptées aux salariés. Chaque situation est particulière et en même temps le combat est toujours le même, aux projets destructeurs opposons les revendications des salariés.

Ce travail syndical est primordial et il est reconnu par les salariés qui rejoignent de plus en plus Force Ouvrière. Nos syndicats, départementaux et nationaux, doivent partout organiser, syndiquer les salariés. L’orientation et les revendications fondamentales ont été définies lors de notre récent Congrès qui s’est tenu à Perpignan.

Les coups portés par les patrons du secteur des Assurances, certes, sont rudes ; harcèlement incessant de nos militants, manœuvres en tout genre pour discréditer notre syndicat.

Les restructurations qui s’opèrent en ce moment même dans les grands groupes d’assurance sont autant d’attaques contre les salariés (cadres et non cadres). Augmentation des licenciements, dans le cadre de PSE (comme chez ASSOR ou GRAS et SAVOYE) ou non (comme dans beaucoup d’entreprises qui trouvent tous les prétextes légaux ou non pour mettre fin aux contrats des salariés).

Les dossiers qui sont devant nous pour cette nouvelle année sont nombreux et sans aucun doute cela n’est pas fini.

Alors plus que des vœux, c’est un véritable engagement de combat syndical que nous vous proposons de tenir.
Sans aucune réticence, formulons et portons les revendications dans le seul intérêt des salariés : refus des licenciements, augmentations générales pour tous, arrêt des organisations du travail basées sur la réalisation d’objectifs et le management de la terreur, arrêt des contrats précaires, embauches des salariés en CDI…

Alors oui, nous vous souhaitons une bonne année 2014. 

Qu’elle soit COMBATIVE au sein de Force Ouvrière.

BA FO 2014


Georges DE OLIVEIRA

Secrétaire de la section fédérale 

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Entreprises, JEC | 1 Commentaire »

COURTAGE : POUR UN ACCORD DE BRANCHE DANS LE COURTAGE !

Posté par foassurances le 19 avril 2013

COURTAGE : POUR UN ACCORD DE BRANCHE DANS LE COURTAGE !
 

Retour à l'accueil  Notre syndicat FO a pris connaissance dans la presse d’articles annonçant pour le courtier ASSOR des catastrophes : «chronique d’un désastre annoncé ? » pour News Assurances,  «  le redressement ou la liquidation judiciaire ? » pour L’Argus des Assurances.

Manifestement, beaucoup d’acteurs de l’assurance s’acharnent contre le courtier grossiste. Nous ne pouvons pas démêler le vrai du faux dans cette avalanche de mauvaises nouvelles.

Pour notre part, nous refusons de nous associer à ceux qui souhaitent la disparition d’ASSOR.

Bien au contraire, la section fédérale des assurances de la FEC-FO apporte son total soutien aux salariés d’ASSOR et aux syndicats FO et CGT qui luttent dans l’unité pour le maintien de tous  les emplois dans cette entreprise.

Et rappelons l’action que mènent les fédérations CGT et FO dans la branche du courtage.

Comme nous l’avons déjà écrit, les menaces qui pèsent sur l’emploi dans le courtage sont réelles et dues à la recherche du profit, aux directives européennes sur l’intermédiation et à l’ANI du 11 janvier 2013.

Ces menaces se heurtent  à la résistance des salariés et de leurs syndicats. C’est ainsi que les salariés et tous les syndicats FO, CGT, CFDT, CFTC et CFE-CGC de Gras Savoye réclament le retrait du PSE (c’est ainsi qu’on appelle un plan de licenciement).

Au niveau de la branche du courtage, FO et CGT revendiquent un accord de branche garantissant le maintien de tous les emplois au même lieu géographique, sans perte de salaire ni déqualification en cas de défaillance totale ou partielle d’un courtier.

La CSCA (chambre syndicale des courtiers d’assurance) doit accepter d’ouvrir cette négociation. A défaut elle porterait la lourde responsabilité de précipiter la chute de cette profession.

Le 14 mai 2013, les fédérations FO et CGT se réuniront avec des militants et salariés du courtage pour travailler sur cet accord de branche.

Jean-Simon Bitter
Secrétaire de la section fédérale

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Assor, Entreprises, Gras Savoye | 1 Commentaire »

COURTAGE : COMMUNIQUE COMMUN Fédération CGT Banques et Assurances et FEC-FO Section Fédérale Assurances

Posté par foassurances le 19 mars 2013

COURTAGE : COMMUNIQUE COMMUN Fédération CGT Banques et Assurances et FEC-FO Section Fédérale Assurances
Grève et Rassemblement du 19 mars 2013 

Retour à l'accueil   La Fédération CGT des banques et assurances et la FEC FO seront reçues le 19 mars à 14 h 30 par la CSCA, Chambre Syndicales des Courtiers d’Assurances.

FO et CGT appellent les salariés à cesser le travail le 19 mars dans le courtage, a réunir des assemblées de salariés et à se rassembler devant la CSCA à 14 heures.

Les deux fédérations CGT et FO apportent leur soutien total aux salariés d’ASSOR et à leurs syndicats FO et CGT qui, après le retrait du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), réclament le respect par les actionnaires d’ASSOR, qui en ont les moyens, de tous leurs engagements à l’égard des assurés, des courtiers et des assureurs et la garantie du maintien pérenne de tous les emplois.

Les deux fédérations FO et CGT apportent leur soutien total aux salariés de GRAS SAVOYE et à leurs syndicats qui réclament dans l’unité le retrait du PSE.

Au plan de la branche les deux fédérations maintiennent leurs revendications et demandent à la CSCA d’ouvrir les négociations.

  •  Non aux plans sociaux
  • Arrêt des licenciements
  • Garantie du maintien de tous les emplois dans le cadre de la branche sans déqualification ni perte de salaire et au même lieu géographique.

Fédération CGT Banque et Assurances                           FEC-FO Section Fédérale Assurances

COURTAGE : COMMUNIQUE COMMUN Fédération CGT Banques et Assurances et FEC-FO Section Fédérale Assurances dans Assor tract-intersyndical-gras-savoye-19-mars-2013 tract-intersyndical-assor-19-mars-2013 dans Communiqués SF
Tract Appel FO CGT CFDT GRAS SAVOYE
Cliquez sur l’image pour lire le tract
Tract Appel FO CGT ASSOR
Cliquez sur l’image pour lire le tract

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Assor, Communiqués SF, Entreprises, Gras Savoye | 1 Commentaire »

Courtage – Le 19 mars 2013 : Grève et Rassemblement

Posté par foassurances le 5 mars 2013

COURTAGE – Le 19 mars 2013 : Grève et Rassemblement

Retour à l'accueil Le 19 mars 2013, les fédérations FO et CGT seront reçues par Monsieur Dominique Size, le Président de la CSCA sur leurs revendications :

  • Non aux plans sociaux
  • Arrêts des licenciements
  • Garantie du maintien de tous les emplois dans le cadre de la branche, sans déqualification ni perte de salaire et au même lieu géographique

Le 26 février 2013, les salariés ont répondu massivement à l’appel à la grève de notre fédération particulièrement dans le groupe ASSOR.
Chez ASSOR , cet appel était soutenu par les syndicats FO et CGT et chez GRAS SAVOYE , l’appel était soutenu par les syndicats FO, CGT et CFDT.

Une délégation des fédérations FO et CGT a été reçue et la CFDT était également représentée.
La délégation patronale était conduite par Monsieur Jacques Homo, secrétaire général de la CSCA qui n’avait pas mandat pour ouvrir les négociations mais qui a pris note des revendications à l’attention du Président.

Les fédérations FO et CGT ont soutenu les revendications dans l’unité. Elles ont surtout réclamé la négociation d’un accord collectif de branche qui garantirait le maintien de tous les emplois sans déqualification ni perte de salaire et au même lieu géographique, en cas de défaillance totale ou partielle d’un courtier.

Il faut souligner que l’activité de courtage d’assurance est une activité commerciale particulière. En effet, les courtiers sont les représentants des assurés face aux assureurs.
Aux yeux des assurés, les grands courtiers, en particulier, apparaissent comme assureurs et prennent des engagements sans être tenus directement par des obligations réglementaires importantes.
Le développement du grand courtage rend nécessaire l’introduction d’obligations pour ces professionnels afin d’apporter une sécurité pour les assurés et le maintien des emplois.

Au lendemain de la grève, le Président d’ASSOR a informé le comité d’entreprise de l’annulation pure et simple du Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) et s’est engagé au maintien de tous les emplois sur les deux sites. Il a annoncé des financements.
Les salariés et les syndicats d’ASSOR restent mobilisés et veulent avoir tous les éclaircissements. Le Comité d’entreprise et les syndicats FO et CGT avaient raison d’affirmer que les actionnaires du groupe ASSOR avaient les moyens d’assumer tous ses engagements à l’égard des assurés, des assureurs et de maintenir tous les emplois.

A l’inverse, les dirigeants de GRAS SAVOYE ont convoqué le comité central d’Entreprise en annonçant un PSE.
Au vu des documents, il ne s’agit pas de difficultés économiques réelles mais d’un plan visant à la réussite des objectifs de l’entreprise orienté sur la recherche de profits.

La Direction de GRAS SAVOYE doit retirer son PSE comme l’a fait celle d’ASSOR.

Les revendications demeurent pour toutes les entreprises et pour toute la profession :

  • Non aux plans sociaux
  • Arrêts des licenciements
  • Garantie du maintien de tous les emplois dans le cadre de la branche, sans déqualification ni perte de salaire et au même lieu géographique

La section fédérale des assurances de la FEC-FO propose d’appeler dans l’unité intersyndicale au niveau de la branche à la grève et au rassemblement devant la CSCA le 19 mars.

Jean-Simon Bitter
Secrétaire de la section fédérale

Le 5 mars 2013-03-05

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Assor, Entreprises, Gras Savoye, JEC | 1 Commentaire »

COURTAGE : Rassemblement devant la CSCA le 26/02/13 pour garantir les emplois

Posté par foassurances le 25 février 2013

COURTAGE : Rassemblement devant la CSCA le 26/02/13 pour garantir les emplois

Retour à l'accueil  La section fédérale des assurances de la FEC-FO a demandé, au nom des fédérations FO et CGT, à la Chambre Syndicale des Courtiers d’Assurances de recevoir une délégation le 26 février à 13 heures sur des revendications précises qui ont déjà été déposées :

  • Non aux « plans sociaux »,
  • Arrêt des licenciements,
  • Garantie du maintien de tous les emplois dans le cadre de la branche, sans déqualification ni perte de salaire et au même lieu géographique.

La CSCA n’ a pas encore répondu. mais nous serons présents et cela massivement.

FO a décidé d’appeler à un rassemblement le 26 février 2013 à 13 heures devant la CSCA,
91 rue Saint-Lazare à Paris 9ème.

Chez ASSOR, FO et CGT appellent dans l’unité. Chez Gras Savoye, FO, CGT et CFDT appellent également dans l’unité.

Pour permettre la participation de tous au rassemblement FO appelle à une grève de 24 heures le 26 février 2013.

La délégation est ouverte à toutes les fédérations syndicales qui soutiennent les revendications déposées.

La situation ne peut plus durer. De grands courtiers se déclarent en difficulté et la CSCA annonce des suppressions d’emplois par milliers.
De grands courtiers se montrent incapables de couvrir leurs engagements à l’égard des assurés.
Gras Savoye a annoncé un prochain PSE et chez ASSOR c’est commencé.

FO réclame un accord de branche pour garantir la continuité des activités en cas de défaillance d’un courtier avec le maintien de tous les emplois au même lieu géographique sans déqualification, ni perte de salaire, l’arrêt des licenciements et l’abandon des « plans sociaux ».

Jean-Simon Bitter
Secrétaire de la section fédérale

COURTAGE : Rassemblement devant la CSCA le 26/02/13 pour garantir les emplois dans Assor tract-fo-cgt-cfdt-gras-savoye tract-fo-cgt-assor dans Entreprises
Tract Appel FO CGT CFDT GRAS SAVOYE
Cliquez sur l’image pour lire le tract
Tract Appel FO CGT ASSOR
Cliquez sur l’image pour lire le tract

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Assor, Entreprises, Gras Savoye | 1 Commentaire »

COURTAGE : Manifestation dans l’unité pour le maintien de tous les emplois

Posté par foassurances le 11 février 2013

COURTAGE : MANIFESTATION DANS L’UNITÉ POUR LE MAINTIEN DE TOUS LES EMPLOIS

Retour à l'accueil  ASSOR France est un grand courtier généraliste. Il a fait des acquisitions importantes ces dernières années.

En 2012, il a annoncé au Comité d’Entreprise avoir accumulé des dettes, d’un montant considérable, envers les compagnies d’assurances.

Comment comprendre ? Un grand courtier vend des contrats d’assurances et, par conséquent, encaisse des primes. Il reste l’interlocuteur de l’assuré en cas de sinistres et doit effectuer les règlements. Il a délégation de gestion et établit, chaque mois, une compensation qu’il adresse aux compagnies d’assurances qui sont les véritables porteurs du risque.

Les salariés et élus demandent : comment en est-on arrivé là ?

La situation est grave puisque les assurés ne perçoivent pas les prestations qui leur sont dues.

Les salariés gèrent cette situation dans la souffrance puisqu’ils supportent le mécontentement légitime des assurés, voire leur colère.

Et que font les dirigeants d’ASSOR ? Ils annoncent de nouvelles acquisitions et engagent un plan de licenciement.

Le Comité d’Entreprise et ses élus FO et CGT exigent le maintien de tous les emplois. Le Comité d’Entreprise est persuadé que les actionnaires d’ASSOR détiennent les moyens de garantir tous les engagements. Il a décidé d’exercer son droit d’alerte.

La Direction d’ASSOR a tenté d’obtenir des syndicats la signature d’un accord de méthode pour leur faire prendre en charge les suppressions d’emplois. Les syndicats FO et CGT ont refusé !

La Direction persiste en engageant une procédure de suppression d’emplois.

La Section fédérale des Assurances de la FEC FO apporte son total soutien aux salariés d’ASSOR et leurs syndicats FO et CGT.

Les Fédérations FO et CGT se sont rencontrées le mardi 5 février pour étudier la situation d’ASSOR mais aussi celle de toute la branche du Courtage d’Assurances.

La discussion a également porté sur l’accord scélérat du 11 janvier 2013 sur la flexibilité que ni FO ni CGT n’ont signé.

Cet accord contient un volet sur les assurances complémentaires qui a été salué comme une victoire pour les assureurs. Pour les assureurs c’est certain, mais pas pour les assurés ni pour les salariés de la branche. L’exemple d’ASSOR est là. Les prestations que les assurés ne perçoivent pas sont des prestations santé.

La situation catastrophique de plusieurs grands courtiers est due à une politique de recherche de profits rapides par la spéculation, y compris sur le marché de la santé.

C’est inacceptable.

Les Fédérations FO et CGT ont adopté un communiqué :

Alertés par la situation du courtier ASSOR, la fédération CGT des banques et assurances et la FEC FO – Section Assurances se sont réunies le 5 février et ont abordé la situation du courtage.

Les fédérations soutiennent notamment les revendications des salariés et des organisations syndicales d’ASSOR et de Gras Savoye.

Pour l’ensemble de la branche, les fédérations revendiquent le maintien de tous les emplois sans déqualification ni perte de salaires, qui doit être garanti au niveau de la branche.

Les fédérations ont arrêté la date du 26 février 2013 pour une manifestation au siège de la CSCA de l’ensemble des salariés de la branche pour cette revendication.

Jean-Simon Bitter
Secrétaire de la section fédérale

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Assor, Entreprises, JEC | 1 Commentaire »

La Direction de Gras Savoye doit répondre favorablement aux revendications

Posté par foassurances le 17 janvier 2013

La Direction de Gras Savoye doit répondre favorablement aux revendications

Retour à l'accueil  Tous les syndicats représentés chez Gras Savoye, FO, CFE-CGC, CGT, CFDT et CFTC ont adressé une lettre ouverte au Directeur Général du courtier.

Ils protestent contre les départs massifs dus à l’aggravation des conditions de travail et aux pressions de l’employeur, contre des restructurations qui démantèlent l’entreprise et contre les externalisations.

Extrait :

Article FO Assurances extrait Gras Savoye

Les syndicats FO, CFE-CGC, CGT, CFDT et CFTC réclament notamment l’arrêt des licenciements, le remplacement des salariés quittant la société, le gel des réorganisations et l’arrêt des délocalisations ou externalisations.

La Section fédérale des Assurances de la FEC-FO, la délégation nationale FO du Courtage apportent leur soutien total aux salariés de Gras Savoye et à leurs syndicats unis sur des revendications précises.

La Section fédérale des Assurances de la FEC-FO et la délégation nationale FO du Courtage s’adressent solennellement à la Direction de Gras Savoye qui doit apporter une réponse favorable à ces revendications.


Jean-Simon Bitter
Secrétaire de la section fédérale

Retour à l'accueil Aller à la page d’accueil

Publié dans Entreprises, Gras Savoye, JEC | 1 Commentaire »

25 septembre : la mobilisation est en marche

Posté par foassurances le 21 septembre 2007

Retour à l'accueil Revenir à la page d’accueil

Tous à Paris le 25 septembre !

Le 25 septembre à 14 heures à Paris, 26 boulevard Haussmann, devant le siège de la FFSA, ce sont des salariés de toutes les entreprises et de tous les secteurs de la profession qui se rassembleront.

C’est une manifestation nationale, c’est une manifestation de branche.
Les salariés de toutes les sociétés déjà mobilisées en juin (MAIF, GMF, GENERALI, GRAS SAVOYES) avec toutes les mutuelles niortaises (MACIF, MAAF …) avec ceux de toutes les compagnies (AXA, AGF, AVIVA, Swiss Life …), avec ceux des sociétés d’assistances (Europ Assistance, IMA, Mondial …), avec ceux du courtage (AIG, Marsh, AON, ACSH …).

Les syndicats FO des assurances de toute la France organisent les délégations : cars, départs collectifs, co-voiturage.

La Section Fédérale FO assurances reçoit de nombreux messages de militants, de salariés qui soutiennent la manifestation. Certains regrettent de ne pouvoir venir mais nous informent qu’ils seront en grève, d’autres nous informent des mesures prises pour venir.

Tous insistent sur la nécessité de l’unité.
D’abord l’unité de tous les salariés des assurances (compagnies, mutuelles, courtiers, assistance …), l’unité de toutes les catégories (cadres et non cadres, administratifs et commerciaux) c’est ce que nous réaliserons mardi 25 septembre.
Mais aussi l’unité des organisations syndicales.
Sur ce plan FO assurances n’a pas ménagé ses efforts, nous avons attendu jusqu’au dernier moment possible pour fixer les conditions pratiques de la manifestion. Nous avions contacté la Fédération CGT parce que ce syndicat était avec FO dans les grèves de juin. Nous n’avons pas eu de réponse, mais nous venons d’apprendre par tract que cette Fédération entend proposer une rencontre interfédérale (CGT, CFDT, CGC, CFTC et FO).FO Assurance est d’accord pour une telle rencontre.

Mais faut-il attendre ? La manifestation du 25 septembre, c’est déjà l’unité. Et c’est en réussissant cette manifestation que nous aurons l’unité interfédérale. Et les revendications des grèves de juin; celles que les manifestants soutiendront le 25, ne sont-elles pas la base de l’unité ?

  • Augmentation générale de 2,5 % avec un minimum de 700 €,
  • Prime de 1500 €,
  • Maintien et rétablissement des droits collectifs (grilles indiciaires, avancement automatique, prime d’ancienneté),
  • Un fixe garanti sans contrepartie pour les salariés comerciaux (1600 € pour les EB, 1800 € pour les EI).

FO assurances a écrit aux Fédérations patronales FFSA, GEMA, CSCA et SNSA pour leur demander de recevoir chacune une délégation le 25 septembre sur ces revendications.
Ces revendications sont vitales pour l’avenir de tous les salariés, elles sont la base de l’unité.

Tous à Paris le 25 septembre !

Publié dans Entreprises, JEC | 1 Commentaire »

Rencontre de délégués le 10 juillet à la bourse du travail

Posté par foassurances le 24 juin 2007

Retour à l'accueil Revenir à la page d’accueil

La section fédérale FO des assurances a contacté la fédération CGT pour proposer une rencontre du fait des mouvements en cours dans toute la profession.

Cette démarche répond également au mandat que les salariés de Generali ont donné le 19 juin en assemblée générale.

L’assemblée était convoquée par les syndicats FO, CGT, UNSA et SAPAG et elle réunissait plus de 500 salariés. La motion suivante a été votée à l’unanimité moins une voix :

« Puisqu’en manifestant à 500 ça n’a pas suffit, nous retournerons à 1000 devant le siège de Generali, Boulevard Haussmann à Paris.

  • Montée nationale à Paris, au siège de Generali, début septembre. Un arrêt de travail national de 24 heures est décidé.
    Pour la région parisienne, l’arrêt de travail est limité à l’après-midi mais les salariés seront sollicités pour contribuer au financement des cars.
     
  • Rencontre au plus vite des délégués de toutes les entreprises du secteur sous l’égide des fédérations syndicales. »

Cette motion a reçu l’appui des délégués centraux de la CGT et de FO de Generali.

Nous n’avons pas reçu, à ce jour, de réponse de la CGT. Mais nous ne pouvons pas rester inactif en attendant septembre. C’est pourquoi FO assurances a décidé de convoquer, à son initiative :

une première rencontre de délégués
de l’assurance, du courtage, des agences et de l’assistance
le 10 juillet 2007
à la bourse du travail, 3 rue du Château d’eau Paris 10ème
Salle Jean Jaures

Cette rencontre concerne aussi bien les commerciaux que les administratifs, en fait toutes les catégories de salariés. Elle est ouverte à tous.

Cette initiative n’est pas du tout en contradiction notre proposition de rencontre avec la CGT. Il s’agit simplement de nous donner dès aujourd’hui tous les moyens pour prendre une initiative en septembre à l’échelle de la branche. C’est aussi une réponse à l’attente des salariés engagés dans les grèves et les pétitions à Generali, à AXA à la GMF, à la MAIF et à Gras et Savoye.

Une des première tâches de cette rencontre sera de formuler les revendications communes à tous les salariés de notre secteur. Retenons, à cette étape, l’augmentation générale de 2,5 %, la défense et le rétablissement des grilles indiciaires de salaires et de l’avancement automatique à l’ancienneté, un fixe non amortissable égal à 1600 € pour les EB et 1800 € pour les EI.

Publié dans AXA, Entreprises, GENERALI, GMF, MACIF, MAIF | 1 Commentaire »

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus